Urologie - Les hommes attendent trop pour parler de leurs troubles urinaires

UrologieLes hommes attendent trop pour parler de leurs troubles urinaires

23.03.2012

Une étude européenne sur les troubles urinaires chez l'homme a prouvé que ceux-ci retardaient de 23 mois le moment d'en parler avec leur médecin, repoussant d'autant la prise en charge.

  • Les hommes attendent trop pour parler de leurs troubles urinaires - 1

L'étude « The BPH (Benign Prostatic Hyperplasia) survey : a male perspective » a été menée à l'été 2011, chez 1 161 hommes de plus de 50 ans en France, Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni, à l’initiative des laboratoires GSK. Elle montre que les hommes sont réticents à parler de leurs troubles urinaires avec leur médecin, attendant en moyenne deux ans pour ce faire. Les patients croient en effet que ces symptômes urinaires sont inéluctables avec le vieillissement.

Lors du...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Lazimi

Le Dr Gilles Lazimi, pionnier dans la lutte contre les violences faites aux femmes

« Un homme violent avec sa femme, ce n’est pas un bon père » ; « Un monsieur qui frappe sa femme et les enfants qui regardent derrière c’est de la maltraitance », etc. Dans le petit bureau du...3

Les dossiers qui ont marqué l'année L’échographie en médecine générale : gadget ou révolution ?

Sonde echographie

L’échographie deviendra-t-elle aussi indispensable que le stéthoscope dans les cabinets de médecine générale ? Sans aller jusque-là, tout... 1

Zoom en vidéo [Vidéo] Google AI travaille sur le diagnostic des cancers

Google AI

D'ici quelques années, verra-t-on arriver dans nos établissements de santé des appareillages de la marque Google ? Les premiers instruments... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir