Nutrition infantile - Evitez les protéines !

Nutrition infantileEvitez les protéines !

09.03.2012

Les besoins en protéines du nourrisson sont intégralement couverts par le lait de la mère, ainsi que par les laits infantiles, légèrement plus riches. Mais la situation se gâte à la diversification alimentaire, avec un apport en protéines trop souvent excessif.

  • Evitez les protéines ! - 1

Les besoins du nourrisson en protéines sont proches de 10?g par jour et ce, jusqu’à l’âge d’un an. Des apports couverts par l’allaitement au sein, comme celui par lait infantile au début de la vie. En effet, un enfant allaité tète entre 700 et 800 ml, absorbant une moyenne quotidienne de 8 à 10 g de protéines. Quant aux laits premier âge, un peu plus riches en protéines, ils en contiennent en moyenne 1,5g/100 ml.

« Mais si durant ces 5 à 6 premiers mois les besoins en protéines du...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Martin Winckler

Dans « l'École des soignantes », Martin Winckler imagine un système de soins utopique

Dans « l’École des soignantes »*, le généraliste écrivain Martin Winckler décrit un hôpital utopique en 2039 mis en place par une communauté urbaine en France. Les femmes y sont majoritaires et les...8

L’ARS Ile-de-France lance le recrutement d’au moins 62 généralistes salariés

.

Cela faisait partie des mesures d’urgence du plan Ma Santé 2022, annoncée par Emmanuel Macron, le recrutement au niveau national de 400... 3

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir