Epidemiologie - Plus d’AVC chez les jeunes… et moins chez les vieux !

EpidemiologiePlus d’AVC chez les jeunes… et moins chez les vieux !

06.03.2012

Le taux d’hospitalisations pour AVC a augmenté de près de 11% chez les moins de 65 ans, alors qu’il est en diminution au delà. Toutefois, la mortalité cérébrovasculaire est en baisse quelque soit l’âge, selon le BEH. Les raisons tiennent à la prise en charge plus précoce et à une meilleure prévention. Les experts estiment désormais qu’il faudrait cibler les efforts chez les plus jeunes et contre certains facteurs de risque.

  • Plus d’AVC chez les jeunes… et moins chez les vieux ! - 1

    Plus d’AVC chez les jeunes… et moins chez les vieux !

Il n’ya pas que les séniors à être victimes des AVC. Selon le Bulletin Epidemiologique Hebdomadaire (BEH) daté du 6 mars, les taux d’hospitalisation pour AVC ont augmenté de 10,8% chez les moins de 65 ans entre 2002 et 2008, passant de 630 à 674 pour 100 000 habitants. Et cette augmentation est flagrante dans les classes d’âge les plus jeunes, hommes comme femmes. Dans le détail, chez les hommes, le taux d’hospitalisation a grimpé de +16% chez les 25-34 ans, de +18% chez les 35-44 ans, de +13% chez les 45-54 ans et de +6% chez les 55-64 ans. Même chose chez les femmes ( respectivement +21% ; +23% ; +28% ; +18%).

La situation est inverse chez les plus âgés : le taux d’hospitalisation pour AVC a diminué de 6,6 % chez les 65 ans ou plus. Ce qui amène, au final, à une diminution globale des hospitalisations pour AVC de -2,6%. Même constatation faite pour les Accidents ischémiques transitoires (AIT) : ils ont augmenté de +15% chez les moins de 65 ans et ont baissé de 16% chez les seniors en 6 ans.

Faut il s’inquiéter de cette montée des AVC et AIT chez les plus jeunes ? Ces résultats appellent surtout à renforcer une prévention ciblée sur cette catégorie d’âge, mais aussi à poursuivre la lutte contre certains facteurs de risque vasculaires modifiables. dans el BEH, Christine de Peretti (Institut national de veille sanitaire, InVS) cite « l’HTA, le tabagisme, notamment en hausse chez les femmes, l’obésité, l’alimentation pauvre en poisson et en fruits, l’insuffisance d’activité physique, qui expliqueraient plus de 80 % des primo AVC ». D’autres facteurs, comme le diabète et les dyslipidémies, sont aussi de grands pourvoyeurs d’AVC.

Mortalité en baisse pour tous

Toutefois, si les taux d’hospitalisation ont tendance à augmenter chez les moins de 65 ans, une autre étude rapporte des données très rassurantes quant à la mortalité cérébrovasculaire, qui diminue globalement de 23%. Une diminution nette pour toutes les classes d’âge : -19,7% avant 65 ans et -24,3% pour les seniors. Cet abaissement de la mortalité cérébrovasculaire résulte de la conjonction de plusieurs facteurs : la réduction des AVC en général du fait de la prévention primaire, la réduction des récidives par une meilleure prévention secondaire, une prise en charge hospitalière plus systématique des AVC mineurs, une amélioration diagnostique… C’est une bonne nouvelle pour le plan AVC 2010-2104, qui semble donc porter ses fruits : rappelons qu’il a notamment permis de développer sur le territoire une centaine d’unités neuro-vasculaires afin d’améliorer la prise en charge, et de développer l’éducation thérapeutique des patients à risque ou ayant déjà été victimes d’AVC.

Pour aller plus loin
Charlotte Demarti
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... 6

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... 1

A découvrir