Revenus - Croissance zéro pour vos honoraires dans les années 2000

RevenusCroissance zéro pour vos honoraires dans les années 2000

23.01.2012

Une étude de la Drees confirme que l’année 2010 a été mauvaise pour la plupart des disciplines en médecine libérale et que la décennie qui l’a précédée n’a pas été extraordinaire. C’est vrai en particulier pour les généralistes: en recul en 2010 et en croissance zéro au cours des années 2000...

  • Croissance zéro pour vos honoraires dans les années 2000 - 1

    Croissance zéro pour vos honoraires dans les années 2000

2010 aura été une mauvaise année pour les médecins libéraux dans leur ensemble et pour les médecins généralistes en particulier. Le service statistique du ministère de la Santé (Drees) confirme dans une étude que les revenus des médecins ont marqué le pas cette année-là. Croissance zéro pour les honoraires (+0,5%) et même recul de 1% en euros constants, c’est-à-dire si l’on tient compte de l’effet de l’inflation. Les statisticiens du ministère observent néanmoins que, depuis 2007 «les honoraires moyens des médecins augmentent, mais de moins en moins rapidement: + 1,9% en 2008, +1,2% en 2009, + 0,5% en 2010. »

La Drees confirme aussi que l’évolution chez les médecins généralistes est encore moins enviable que la moyenne : - 1,7% en euros courants et - 3,2% en euros constants en 2010, alors que ces curseurs étaient encore en positif l’année précédente (respectivement + 1,2% et + 1,1%). Les généralistes se consoleront peut-être en se disant que l’année 2010 n’a finalement souri vraiment, selon la Drees, qu’aux opthalmologues qui ont encore vu leurs honoraires progresser de 3,10% sur cet exercice. Il faut dire qu’ils cumulent deux caractéristiques : le fait d’être de moins en moins nombreux et d’être avec les chirurgiens, les stomatologues et les gynécologues, parmi les quatre spécialités qui font le plus dépassements d’honoraires.

Sur un plus long terme, l’évolution des honoraires médicaux reste modérée sur les années 2000 : +0,7% en euros constants entre 2002 et 2010. Mais là encore, les disparités sont importantes : les ophtalmos tirent une fois encore plutôt bien leur épingle du jeu, mais généralistes, psychiatres, dermatologues et même radiologues tournent peu ou prou autour de la croissance zéro en euros constants sur la période.

L’étude de la Drees montre aussi que la part des forfaits est en progression constante dans la rémunération des médecins et notamment des médecins généralistes. Quasi inexistante en 2002 (0,2%), elle pèse pour 6,5% des recettes de ces derniers en 2010. Les trois principaux postes étant les forfaits médecins traitants, le Capi (devenu depuis peu P4P) et les forfaits pour gardes et astreintes.

Paul Bretagne
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Pétition

IVG : une pétition réclamant le retrait de la clause de conscience récolte 40 000 signatures

Les propos anti-IVG du Dr de Rochambeau n’en finissent plus de faire des remous. Le 12 septembre, la maire adjointe des Lilas (Seine-Saint-Denis), Madeline Da Silva,  a lancé une pétition pour...8

[Vidéo] Avec 1 480 morts supplémentaires cet été, la canicule a tué 10 fois moins qu'en 2003

Canicule

Même avec 1 480 décès supplémentaires, la surmortalité qui a accompagné l’épisode caniculaire de cet été a été qualifiée de « limitée » par... 6

Les IPA démarrent leur formation, leur statut et rémunération restent flous

Table ronde de l'Ordre infirmier sur les Infirmiers en pratique avancée

Très attendues, les formations des infirmières en pratique avancée (IPA) ont débuté début septembre dans les Universités d'Aix-Marseille et... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir