Entretien avec Nicolas Sarkozy - « Nous avons fait bouger la totalité du système de santé »

Entretien avec Nicolas Sarkozy« Nous avons fait bouger la totalité du système de santé »

13.01.2012

Le président estime que c’est dans le domaine des soins de ville que les choses ont le plus changé sous son quinquennat et promet que ce n’est pas lui qui fera s’installer les médecins « de force ». Il se fait en revanche l’avocat des maisons de santé et de la diversification de la rémunération des généralistes. Dans l’entretien qu’il nous a accordé, il revient sur la nécessité de la TVA sociale et se montre « déterminé » dans l’affaire PIP.

  • « Nous avons fait bouger la totalité du système de santé » - 1
Réforme du médicament, création des Agences régionales de santé, révision des lois bioéthiques, plan Alzheimer, nouvelle convention médicale… À votre avis, lequel de ces chantiers, engagés sous votre présidence, marquera le plus le monde de la santé ?

Votre question témoigne de l’ampleur des changements que nous avons engagés. Je me suis impliqué personnellement sur les questions de santé dès mon élection. Mon premier déplacement en tant que Président de la République s’est fait au CH de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Martin Winckler

Dans « l'École des soignantes », Martin Winckler imagine un système de soins utopique

Dans « l’École des soignantes »*, le généraliste écrivain Martin Winckler décrit un hôpital utopique en 2039 mis en place par une communauté urbaine en France. Les femmes y sont majoritaires et les...3

L’ARS Ile-de-France lance le recrutement d’au moins 62 généralistes salariés

.

Cela faisait partie des mesures d’urgence du plan Ma Santé 2022, annoncée par Emmanuel Macron, le recrutement au niveau national de 400... 3

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir