Santé publique - Et si on parvenait à éradiquer la polio ?

Santé publiqueEt si on parvenait à éradiquer la polio ?

13.01.2012

Depuis un an, l’Inde n’a pas enregistré un seul nouveau cas de poliomyélite. L’OMS salue une avancée majeure dans un pays où les victimes de la maladie se comptaient encore par dizaines de milliers. Comme la variole, l’éradication de la polio dans le monde semble désormais possible, à l’image de l’exemple indien.

  • Et si on parvenait à éradiquer la polio ? - 1

    Et si on parvenait à éradiquer la polio ?

Aucun nouveau cas de poliomyélite n'a été enregistré en Inde depuis un an: un véritable évènement, alors qu'on comptait encore 150.000 personnes infectées par ce virus en 1985. Le dernier cas, une fillette de 18 mois vivant dans l'Etat du Bengale occidental, remonte au 13 janvier 2011. Depuis ce dernier cas, une vaste campagne de vaccination a permis de descendre sous le seuil des 100 cas en 2010, puis d'atteindre l'objectif du chiffre zéro au cours des douze derniers mois. En un an, 2,3 millions de professionnels de la santé ont délivré 900 millions de doses dans les foyers indiens ou dans des centres spécialisés. Pour cibler toute la population et ne rien laisser au hasard, ils se sont rendus dans des bidonvilles, dans les gares, dans les chantiers où les ouvriers amènent souvent leur famille, les arrêts de bus...

L'Inde, où l'on recensait encore récemment la moitié des cas de polios dans le monde, est l'un des quatre pays où ce virus est toujours considéré comme endémique, avec l’Afghanistan, le Pakistan et le Nigeria. Mais l'OMS a annoncé jeudi que l'Inde pourrait être certifiée, dans les semaines à venir, exempte de polio, comme récemment le Niger et l'Egypte.

« Le succès de l'Inde est sans doute sa plus grande réussite de santé publique qui fournit une occasion mondiale pour éradiquer la polio», a estimé la directrice générale de l'OMS, Margaret Chan. Le déclin de la polio dans le monde, via un effort concerté des gouvernements, des agences des Nations unies et de donateurs privés, a fait naître l'espoir de voir le sort de la polio suivre celui de la variole, seule maladie à avoir été entièrement éradiquée dans le monde. «Si nous pouvons y parvenir, ce serait un énorme bénéfice pour les enfants du monde», explique Lieven Desomer, le chef de l'unité spécialisée dans la polio au sein du Fonds des Nations unies pour l'enfance en Inde (Unicef). «Mais les derniers pas sont les plus difficiles», a-t-il mis en garde.

Paul Bretagne (avec AFP)
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bernard Jomier

Bernard Jomier, un généraliste sur les bancs du Sénat

« Ce sera sans doute mon activité la plus compliquée à arrêter. » Bien que devenu sénateur en septembre dernier, Bernard Jomier voulait absolument continuer à exercer en tant que généraliste. Il a...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Santé des LGBT+ : de l'importance d'être un généraliste friendly

Gay pride

De nombreux patients LGBT+ (lesbiennes, gay, bisexuels et trans...), par peur de leur jugement, n’évoquent pas leurs orientations sexuelles... Commenter

Zoom en vidéo [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients

Zoom en vidéo - [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients-0

Pour la première fois en 2018, le Congrès de Médecine Générale consacrait une plénière à la spécificité du soin pour les personnes LGBTI... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir