Présidentielle 2012 - Les libéraux de santé entrent en campagne

Présidentielle 2012Les libéraux de santé entrent en campagne

12.01.2012

Le Centre National des Professionnels de Santé (CNPS) a présenté jeudi son plan de bataille pour les présidentielles de 2012. Enquêtes en février, convention nationale et campagne d’information à la radio en mars, l’intersyndicale souhaite ainsi participer au débat politique pour mobiliser les Français et les candidats sur l’avenir du système de santé français.

  • Les libéraux de santé entrent en campagne  - 1

    Les libéraux de santé entrent en campagne

Le CNPS entend faire parler de lui durant cette campagne présidentielle. Qualifié de « parti de la santé » par son président, Michel Chassang, l’intersyndicale fera campagne autour de trois axes. « Jusqu’au dernier moment, nous ferons campagne dans trois directions et avec trois buts : le premier c’est de promouvoir les attentes des Français et les propositions des libéraux de santé ; le deuxième sera de faire connaître les libéraux de santé et leur rôle dans les soins de proximité; et le troisième, c’est de proposer des orientations d’action en matière de santé pour éclairer les candidats », a expliqué jeudi Michel Chassang. Un programme chargé qui espère ainsi mobiliser les Français sur l’avenir de leur système de santé, ainsi que les candidats sur cette question.

Un sondage commandé à BVA

Cette entrée en campagne débutera par la réalisation de deux enquêtes avec l’institut BVA auprès des Français et auprès des libéraux de santé pour connaître leurs attentes en matière de réforme. Ces enquêtes seront réalisées par Internet jusqu’au 25 février. Une plateforme d’idées pour le quinquennat 2012-2017, qui fera office en quelque sorte du « programme présidentiel du CNPS », sera dévoilée le 15 mars prochain. Ce sera l’occasion pour le « parti de la santé » de présenter à la même date ses propositions au cours d’une Convention nationale à Paris où les principaux candidats à la présidentielle seront invités à débattre avec les libéraux de santé.

Enfin, une campagne d’information appelée « La santé ça compte » sera relayée sur RTL du 5 au 18 mars 2012. Le CNPS a précisé qu’aucune consigne de vote ne serait donnée. Mais on sait déjà que les partisans de mesures coercitives pour pallier aux déserts médicaux, comme celles proposées par le député Nouveau Centre, Philippe Vigier, auront du mal à recueillir les suffrages du CNPS. Michel Chassang qualifie «d’idiotie» la proposition de loi de Philippe Vigier qui sera discutée le 26 janvier à l’Assemblée. Le problème est que les tenants d’une régulation à l’installation se rencontrent à gauche comme à droite...

Caroline Laires-Tavares
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Pétition

IVG : une pétition réclamant le retrait de la clause de conscience récolte 40 000 signatures

Les propos anti-IVG du Dr de Rochambeau n’en finissent plus de faire des remous. Le 12 septembre, la maire adjointe des Lilas (Seine-Saint-Denis), Madeline Da Silva,  a lancé une pétition pour...8

[Vidéo] Avec 1 480 morts supplémentaires cet été, la canicule a tué 10 fois moins qu'en 2003

Canicule

Même avec 1 480 décès supplémentaires, la surmortalité qui a accompagné l’épisode caniculaire de cet été a été qualifiée de « limitée » par... 6

Les IPA démarrent leur formation, leur statut et rémunération restent flous

Table ronde de l'Ordre infirmier sur les Infirmiers en pratique avancée

Très attendues, les formations des infirmières en pratique avancée (IPA) ont débuté début septembre dans les Universités d'Aix-Marseille et... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir