P4P - Le «Oui, mais» du Collège

P4PLe «Oui, mais» du Collège

22.12.2011

Le Collège de la Médecine Générale (CMG) a rendu public cette semaine son avis sur le nouveau dispositif de paiement à la performance. Le CMG qualifie d’«avancée» le P4P. Il estime en effet que le dispositif permet de «valoriser la qualité des pratiques individuelles». Le CMG a relevé cependant quelques points noirs. Pour lui, les indicateurs proposés par l’Assurance maladie «reflètent la consommation des soins présentés au remboursement et non la pratique effective du médecin». Il regrette également le manque de concertation avec les médecins sur le choix actuel de ces indicateurs. Qui poserait donc, selon eux, un problème de pertinence et de risque d’effets pervers prévisibles. Enfin, le CMG estime que l’évaluation de la qualité de l’exercice médical «ne se réduit pas à la mesure d’indicateurs essentiellement quantitatifs». Le Collège proposerait plutôt la prise en compte lors de la mesure des indicateurs, des caractéristiques sociales des patients et/ou des territoires ainsi que des exceptions. Il réclame également le développement d’indicateurs sur des thèmes non couverts aujourd’hui comme la «qualité de la relation, et les fonctions essentielles de la discipline de Médecine Générale (coordination des soins, prise en charge globale, suivi, synthèse)».

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Martin Winckler

Dans « l'École des soignantes », Martin Winckler imagine un système de soins utopique

Dans « l’École des soignantes »*, le généraliste écrivain Martin Winckler décrit un hôpital utopique en 2039 mis en place par une communauté urbaine en France. Les femmes y sont majoritaires et les...11

L’ARS Ile-de-France lance le recrutement d’au moins 62 généralistes salariés

.

Cela faisait partie des mesures d’urgence du plan Ma Santé 2022, annoncée par Emmanuel Macron, le recrutement au niveau national de 400... 6

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir