Pneumologie - La BPCO reste sous-diagnostiquée

PneumologieLa BPCO reste sous-diagnostiquée

16.12.2011

L’épidémiologie est en hausse avec un sous-diagnostic flagrant puisqu’un patient sur trois est mal diagnostiqué. Les femmes sont de plus en plus touchées avec un tabagisme plus fréquent chez la femme jeune et une sensibilité pulmonaire accrue aux particules toxiques du tabac. La réhabilitation respiratoire n’est pas assez mise en avant faute d’une reconnaissance suffisante malgré des niveaux de preuves élevés sur l’évolution à court et long terme. Les exacerbations fréquentes assombrissent le pronostic et les patients les plus sévères méritent un suivi plus serré. Cette maladie est appelée à devenir en 2020 la troisième cause de décès dans le monde. Le point avec le Pr Isabelle Tillie-Leblond (clinique des maladies respiratoires, CHRU de Lille)

  • La BPCO reste sous-diagnostiquée - 1
Le Généraliste. Pourquoi la BPCO est-elle aussi mal repérée ?

Pr Isabelle Tillie-Leblond. L’essoufflement est insidieux et les patients s’y habituent en restreignant progressivement leurs activités. Le médecin n’est pas suffisamment sensibilisé de telle sorte qu’une déclaration de non-essoufflement leur paraît suffisante pour nier ce symptôme. Il devrait affiner l’estimation du souffle de ses patients par des questionnaires plus détaillés qui permettaient d’améliorer le dépistage de la...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les maisons médicales de garde facilitent la permanence des soins selon les médecins

Une récente enquête de l'Ordre des médecins sur la permanence des soins ambulatoire (PDSA) a mis en avant l'enthousiasme des praticiens volontaires vis-à-vis des Maisons médicales de garde (MMG)....5

La vente de médicaments en libre accès n'a pas permis de faire baisser leur prix, bien au contraire

Libre accès

Dix ans après l'autorisation de vente en accès libre des médicaments sans ordonnance (OTC), « les prix se sont envolés » selon... 5

Les médecins organisateurs de la PDSA réclament un tarif horaire de 4G minimum défiscalisé

.

Dans un contexte marqué par la baisse régulière du volontariat pour la Permanence des soins ambulatoire (PDSA), l'Association... 6

Gériatrie LA FRAGILITÉ DES PERSONNES ÂGÉES ET SA DÉTECTION EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Consultation

La fragilité est un syndrome clinique qui concerne 10 % à 20 % des 65 ans et plus. Sa détection et la mise en place d'un plan de soins... 1

Parasitologie L'ASCARIDIOSE Abonné

L'ASCARIDIOSE

L’ascaridiose est la parasitose tropicale la plus fréquente. En Europe, la contamination est pauci-parasitaire, et souvent la clinique... Commenter

A découvrir