Ondam - Bertrand consulte sur les économies de santé

OndamBertrand consulte sur les économies de santé

08.11.2011

Après l’annonce lundi du nouveau plan de rigueur, le ministre de la Santé a commencé mardi à ouvrir des consultations sur la réduction de l’Ondam 2012. On devrait connaitre sous quelques jours le détail des mesures arrêtées par le gouvernement.

  • Bertrand consulte sur les économies de santé - 1

    Bertrand consulte sur les économies de santé

Xavier Bertrand a commencé de rencontrer les syndicats pour discuter des dépenses de santé. Après l’annonce lundi par François Fillon d’une baisse de l’Ondam 2012 de 2,8 à 2,5%, le ministre de la Santé le ministre de la Santé, va rencontrer l'Unsa, la CGC et la CFTC mardi et mercredi et a déclaré que cette porte était grande ouverte aux divers syndicats. Mais il a néanmoins précisé qu’il ne s’agit pas pour lui de revenir sur le tour de vis déjà annoncé hier sur l’Objectif national des dépenses d’assurance maladie (ondam) de l’an prochain. Le plan anti-déficit étant, selon lui, de la seule responsabilité gouvernementale. «C'est de la responsabilité politique de mettre en place un plan anti-déficit. On ne peut pas demander aux syndicats de partager cette responsabilité politique», a-t-il expliqué sur France 2. Mais pour le reste, il s’est montré ouvert à la discussion, alors même que plusieurs syndicats, parmi lesquels la CFDT, se sont étonnés que le gouvernement ne les ait pas consultés avant l'annonce des mesures anti-déficit annoncées lundi. «Il y a d'autres points qui peuvent être discutés, notamment, a-t-il dit, la baisse des dépenses de santé», poste sur lequel le gouvernement prévoit une économie de 500 millions d'euros.

A cet égard, le ministre a rappelé son intention de continuer à faire baisser les prix des médicaments de marque ainsi que les génériques, «une idée qui permettrait de trouver un tiers de ces 500 millions d'économies», selon lui. D’autres pistes sont aussi possibibles qui impacterait les professionnels de santé, comme des décotes de lettres clés dans certains spécialités ou une moindre prise en charge par les caisses des cotisations des médecins libéraux. Le ministre ne les a pas évoquées. On devrait en savoir davantage d’ici quelques jours: la ministre du Budget, Valérie Pécresse, a indiqué lundi au Sénat qu’un projet rectificatif de loi de financement de la Sécurité sociale devrait être adopté par le conseil des ministres d’ici à une quinzaine de jours. Dans cette attente, les syndicats de médecins restent très inquiets.

Cet Ondam resserré à 2,5% en 2012 devrait probablement servir de modèle pour les exercices suivants et au moins jusqu’en 2016. C’est en tout cas ce qu’à laissé entendre un des responsables du ministère de la Santé, le directeur de la Sécurité sociale, Dominique Libault. Interrogé par des journalistes sur le nouvel Objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam) pour 2012, il a estimé que l'Ondam de 2,9% pour 2011 sera probablement respecté, comme il l'avait été en 2010, pour la première fois depuis treize ans. Mais il a estimé qu’il faudrait «respecter des taux de 2,5% pour les années à venir».

Paul Bretagne
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Congrès de l'Isnar-IMG à Tours Aides à l'installation : les cafouillages du contrat CESP entre manque d’accompagnement et défaut d’information

Le contrat d’engagement de service public (CESP) a été créé il y a neuf ans. l’Intersyndicale des internes en médecine générale (Isnar-IMG) et l’Anemf ont donc jugé le moment opportun pour en faire...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 5

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir