HAS - L’efficacité des médicaments anti-Alzheimer réévaluée

HASL’efficacité des médicaments anti-Alzheimer réévaluée

27.10.2011

Le service médical rendu des médicaments de la maladie d’Alzheimer a été rétrogradé d’important à faible. La Commission de la Transparence recommande désormais de limiter leur prescription à un an, renouvelable mais uniquement après une concertation pluridisciplinaire. Par ailleurs, les nouvelles recommandations sur la prise en charge de la maladie sont attendues pour la fin du mois denovembre 2011.

  • L’efficacité des médicaments anti-Alzheimer réévaluée - 1

    L’efficacité des médicaments anti-Alzheimer réévaluée

Nouvelle donne dans la maladie d’Alzheimer : la Commission de la transparence vient de rétrograder le service médical rendu des quatre médicaments disponibles sur le marché (Ebixa©, Aricept©, Exelon© et Réminyl©) de majeur à faible. Après une revue exhaustive de la littérature, « nous avons constaté un effet extrêmement minime de ces médicaments, déclare Gilles Bouvenot, président de la commission de transparence de la HAS. Cet effet consiste en un ralentissement du déclin cognitif au bout de quelques mois, que l’on objective chez certains patients uniquement. En revanche, il nous est impossible de savoir quels patients sont répondeurs ». De plus, quand il existe, cet effet s’épuise dans le temps et ne concerne que le déclin cognitif : aucune étude n’a porté sur les troubles de l’humeur, le délai d’entrée en institution,etc.

Par ailleurs, les études ont également permis de mieux connaître les effets indésirables de ces molécules: digestifs (nausées, diarrhées,) neuropsychologiques (agressivité, hallucination essentiellement en début de traitement) et surtout, des effets cardiovasculaires très préoccupants : « on recense des bradycardies, et quelquefois des syncopes avec la nécessité d’appareiller les patients ! » s’inquiète Gilles Bouvenot.

Prise en charge à 100 % pour les patients en ALD 15

En pratique, les quatre médicaments resteront pris en charge à 100 %, seulement chez les patients qui sont en ALD Alzheimer (ALD 15) et la prescription initiale sera désormais limitée à un an. Elle sera renouvelable dans des conditions strictes : au bout de six mois, la poursuite du traitement fera l’objet d’une réévaluation attentive par le médecin prescripteur, et le traitement ne sera poursuivi jusqu’à un an que si le patient répond au traitement. Au delà d’un an, la Commission de la transparence recommande que le renouvellement du traitement soit décidé en réunion de concertation pluridisciplinaire. Avec le patient (si possible), son aidant, le médecin traitant, le gériatre et le neurologue ou le psychiatre afin d’assurer un suivi de qualité et personnalisé. En revanche, la Commission ne précise pas du tout la façon dont devra s’organiser cette concertation pluridisciplinaire… et l’on peut s’interroger sur la faisabilité de sa mise en place entre ces différents professionnels de santé.

De nouvelles recommandations avant fin novembre

Toutefois, « la prise en charge de la maladie d’Alzheimer n’est pas uniquement médicamenteuse, rappelle Jean Luc Harousseau, président de la HAS : le rôle des aidants, la lutte contre les prescriptions abusives notamment de neuroleptiques en sont d’autres facettes comme le prévoit le plan Alzheimer mis en place en 2008 ». Par ailleurs, la HAS, qui avait annulé les recommandations sur la prise en charge de la maladie d’Alzheimer en raison de conflits d’intérêts possibles, est en train de préparer de nouvelles recommandations qui seront publiées à la fin du mois denovembre 2011.

Charlotte Demarti
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Sénatoriales : des généralistes font leur entrée au Palais du Luxembourg

.

Suite au renouvellement partiel du Sénat, plusieurs médecins généralistes vont entrer pour la première fois à la Haute Assemblée. Bernard... Commenter

PMA, GPA, le grand libéralisme des Français

.

"La France est prête". C'est la ministre de la Santé qui le dit à propos de l'élargissement de l'accès à la PMA voulue par le gouvernement.... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... 1

A découvrir