Protection sociale - MG France veut améliorer le congé maternité des médecins

Protection socialeMG France veut améliorer le congé maternité des médecins

19.10.2011

Le président de MG France, Claude Leicher, demande l’inscription d’un « avantage supplémentaire maternité » dans le projet de loi de financement de la Sécu dont l’examen a lieu en ce moment en commission des affaires sociales. Avec pour modèle: l’ASV. L’objectif est d’inciter les femmes à ne plus retarder leur installation en exercice libéral.

  • MG France veut améliorer le congé maternité des médecins - 1

    MG France veut améliorer le congé maternité des médecins

Si les femmes médecins décident de différer leur installation en libéral, préférant un statut de remplaçante ou de salariée, dans la première partie de leur carrière professionnelle, c’est aussi parce qu’elles craignent de ne pas pouvoir assumer ce type d’exercice pendant leurs grossesses. C’est au moins le diagnostic posé par Claude Leicher, président de MG France (photo) qui demande « qu’un avantage supplémentaire maternité soit inscrit au PLFSS 2012 ». Ce dispositif dénommé ASM ferait écho à l’ASV et sera justement calqué sur ce modèle et conçu comme un complément aux prestations versées aux femmes médecins conventionnées. Il ne bénéficiera donc qu’aux seules femmes médecins de secteur I.

Le syndicat de généralistes ne s’en cache pas. Derrière cette démarche sociale, il y a surtout la volonté d’inciter les femmes à s’installer et de limiter la désertification médicale. En effet, les frais liés au cabinet (loyer, salaire de secrétariat) représentent un véritable obstacle pour les femmes médecins en congé maternité. « Même lorsqu’elles ont un remplaçant, elles ne touchent que 30 % de ce qu’il gagne et ce n’est pas suffisant » affirme Claude Leicher qui estime le coût de la mesure à 13 millions d’euros par an « pour payer les 1 800 grossesses des femmes médecins ». L’ASM serait financé par la cotisation maladie/maternité des médecins qui représente 9,1 % des revenus annuels dont 9 % à la charge de l’Assurance maladie et 0,1 % des médecins. « Et même si la Sécu ne devait pas l’accepter, ce qui n’aurait pas de sens parce que ce régime est excédentaire, on pourrait faire jouer la solidarité entre professionnels de santé et augmenter cette cotisation de 0,1 %, la portant ainsi à 9,2 % » dit-il. Grâce à ce dispositif, la femme médecin en congé maternité pourrait toucher 2 000 euros de plus par mois, selon les calculs de MG France.

Aujourd’hui, une femme médecin en congé maternité a droit à une rémunération forfaitaire de 2 946 euros pour la durée de son congé maternité à laquelle il faut ajouter 48 euros par jour d’indemnités journalières, « soit moins de 2 000 euros par mois » souligne Claude Leicher. Pour MG France, la réforme de 2006 pour la maternité des femmes médecins avait été une réelle avancée en calquant la durée de leur congé maternité sur celui des salariés. « Le taux d’accouchements prématurés a diminué depuis » se réjouit-il. Il reste à présent à améliorer la situation financière des femmes médecins enceintes.

Giulia Gandolfi
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Pour la HAS, aucune situation clinique n'est incompatible avec la téléconsultation ou la télé-expertise

Alors que l'avenant conventionnel sur la télémédecine est en passe d'être signé par les syndicats, inscrivant ainsi dans le droit commun la téléconsultation et la télé-expertise, la Haute autorité...2

Bobologie, téléconsultation, renouvellements... les pharmaciens prêts à aider les généralistes dans le premier recours

.

Les premières auditions de la commission d'enquête pour l'accès aux soins se tenaient ce jeudi rue de l'Université. Les représentants des... 10

Pour évaluer la perte de revenus liée à la nouvelle ROSP, les Généralistes-CSMF lancent un observatoire

.

Depuis plusieurs semaines, les généralistes ont fait savoir leur inquiétude d'une perte conséquente de leur Rémunération sur objectifs de... Commenter

Prévention LA PROMOTION DE LA PRÉVENTION EN SALLE D’ATTENTE EST INEFFICACE Abonné

Salle d'attente

La salle d’attente du généraliste est logiquement un lieu idéal – puisque contextualisé – d’affichage de messages sanitaires, notamment... Commenter

Nutrition LES RÉGIMES RESTRICTIFS Abonné

Régime restictif

De plus en plus de patients se lancent dans des régimes restrictifs sans en connaître les conséquences. Nous faisons le point sur plusieurs... 1

A découvrir