Epidémiologie - Grippe: le spectre de la pandémie écarté

EpidémiologieGrippe: le spectre de la pandémie écarté

11.10.2011

Le bilan de la grippe 2010-2011 est plutôt rassurant : l’épidémie s’est avérée modérée, avec deux fois moins de cas graves qu’en 2009, lors de la pandémie due au virus A H1N1. Les formes graves ont touché principalement les enfants de moins de un an, mais ont également été observées plus fréquemment chez des sujets jeunes, sans facteurs de risque, les obèses et chez les femmes enceintes. La vigilance reste de mise pour la prochaine saison grippale, qui n’a pas encore débuté.

  • Grippe: le spectre de la pandémie écarté - 1

    Grippe: le spectre de la pandémie écarté

« L’impact de la saison grippale 2010-2011 a été réduit globalement de moitié, en termes de formes graves et de décès liés au virus A(H1N1) par rapport à la pandémie, » rapporte Christine Saura (InVS) dans l’éditorial du BEH dédié au bilan de la dernière épidémie de grippe. Tous virus confondus, on a dénombré près de 800 cas graves dont 151 décès. La majorité des cas graves étaient dus à un virus A (85 %). « La classe d’âge la plus touchée reste celle des enfants de moins de 1 an, » indique Christine Saura. Par ailleurs, les cas graves sont survenus plus fréquemment qu’en 2009 chez des sujets jeunes, sans facteurs de risques, des obèses (20 %) et des femmes enceintes (5 %). La situation est donc rassurante et le spectre pandémique s’éloigne d’autant plus. Toutefois, la surveillance reste de mise pour la saison prochaine.

La saison 2011-2012 n’a pas démarré

Mais pour le moment, pour 2011-2012, aucune activité clinique de la grippe n’a été rapportée, excepté en Rhône-Alpes où l’on note une activité sporadique, indique le GROG dans son dernier bulletin (26/09 au 2/10). Les cas de grippe A(H1N1) sont signalés dans le sud de la France chez des voyageurs de retour du Vietnam, pays où circulent en ce moment des virus de grippe A(H1N1) et B. On observe cependant des infections respiratoires aiguës, mais principalement dues à des rhinovirus. Par ailleurs, d’une façon beaucoup plus discrète, des cas d’infections à adénovirus, parainfluenzae, entérovirus, VRS et mycoplasmes sont signalés.

Charlotte Demarti
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

En Chine, un robot joue les généralistes pour pallier le manque de médecins

En Chine, on ne mise pas sur les assistants médicaux pour remédier à la désertification médicale mais sur les robots. La société iFlytek a créé « Xiaoyi » (petit docteur en chinois), premier robot...5

L'infirmier référent, le Sénat approuve l'idée d'un généraliste pour compléter le parcours de soins

Infirmier

Le Sénat a donné jeudi son feu vert, malgré un avis défavorable du gouvernement, à l'expérimentation du concept d'« infirmier référent »,... 2

Les réseaux sociaux, une nouvelle méthode de recherche scientifique

Réseaux sociaux

Les Français parlent de plus en plus de leur santé sur le web. Trois citoyens sur dix ont déjà évoqué ce sujet sur la toile, dont 73 % sur... 1

ORL  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE Abonné

ORL -  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE-0

Si des symptômes ORL persistent, même en l’absence de lésion évidente il faut rapidement adresser le patient à l’ORL pour rechercher une... Commenter

Anticoagulation LES AOD PASSÉS AU CRIBLE Abonné

Thrombose

Cette étude britannique du BMJ a comparé les risques et les bénéfices des trois AOD les plus prescrits à ceux de la warfarine. Les données... Commenter

A découvrir