Vaccination - Faut-il craindre le retour des maladies infantiles ?

VaccinationFaut-il craindre le retour des maladies infantiles ?

07.10.2011

A l’image de ce qui se passe actuellement avec l’épidémie de rougeole, la recrudescence d’autres maladies infectieuses infantiles pour lesquelles on dispose de vaccins est-elle à craindre ? La question se pose de plus en plus pour bon nombre de pathologies. Ainsi, le risque de voir réapparaitre les oreillons, les infections invasives à méningocoque C, la tuberculose ou encore l’hépatite B est bien présent.

Depuis trois ans, la rougeole occupe le devant de la scène. Plus de 18 000 cas ont été déclarés depuis le début de l’épidémie en France en 2008, dont plus de 12 000 survenus entre octobre 2010 et mai 2011. Avec dix décès au total. « Cette résurgence était tout à fait attendue, la faute principalement à l’application imparfaite de la vaccination depuis l’inscription du trivalent ROR au calendrier vaccinal en 1983 » analyse le Pr Daniel Floret, président du Comité Technique des Vaccinations...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Congrès de l'Isnar-IMG à Tours Aides à l'installation : les cafouillages du contrat CESP entre manque d’accompagnement et défaut d’information

Le contrat d’engagement de service public (CESP) a été créé il y a neuf ans. l’Intersyndicale des internes en médecine générale (Isnar-IMG) et l’Anemf ont donc jugé le moment opportun pour en faire...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 5

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir