CARMF - Le boom du cumul emploi retraite chez les médecins

CARMFLe boom du cumul emploi retraite chez les médecins

07.09.2011

En juillet, le nombre de confrères qui ont choisi de continuer à travailler en libéral tout en percevant leur retraite a, pour la première fois, dépassé la barre des 5 000. Les dernières statistiques de la CARMF attestent du succès croissant du dispositif.

  • Le boom du cumul emploi retraite chez les médecins - 1

    Le boom du cumul emploi retraite chez les médecins

Depuis le déplafonnement du cumul emploi-retraite, les médecins libéraux sont de plus en plus nombreux en situation de cumul emploi-retraite. Selon, la CARMF, leur nombre a augmenté de 15,3 % en 6 mois, passant de 4 457 au 1er janvier, à 5 139 au 1er juillet dernier. En comparaison, on comptabilisait moins de 2000 « cumulards » au début des années 2000… Une progression qui atteste du succès du dispositif, qui jusque-là s’avère encore le moyen le plus efficace pour pallier la crise de la démographie médicale. Pourtant, ce constat est tout de même à relativiser. La CARMF relève en effet que c’est en région parisienne (1 739 bénéficiaires) et en région PACA (638) que le dispositif rencontre le plus de succès : deux régions qui restent encore plutôt favorisées sur le plan démographique.

La médecine générale est la spécialité où les médecins sont les plus nombreux à opter pour le cumul, puisqu’on dénombre 2 060 retraités qui continuent de travailler. Mais ensemble, le reste des autres spécialités pèse plus lourd dans le dispositif : 3 060. À noter que, tous bénéficiaires compris, on relève 83 % d’hommes pour 17 % de femmes.

Globalement, cette possibilité de jouer les prolongations semble un choix pour un médecin, davantage qu’une nécessité, puisque les statistiques de la CARMF montrent que dans les trois quarts des cas, les bénéficiaires ont un niveau de pension supérieur à la moyenne du corps médical. Près de la moitié (46 %) des médecins qui pratiquent le cumul activité retraite perçoit même une pension supérieure à 40 000 € par an, soit plus que la moyenne des retraites du corps médical libéral que la CARMF évalue à un peu plus de 31 000 € par an et par médecin, sur la base de ce qui a été touché au deuxième trimestre 2011. Sur un mois, le retraité médecin touche en effet en moyenne 2 599 €, en deux grosses masses à peu près égales au titre des régimes complémentaire (1 086 €) et ASV (1 006 €) et 507 € au titre du régime de base.

À côté de ces 42 418 retraités, la CARMF indique que 17 831 conjoints survivants retraités perçoivent une pension de réversion : montant moyen, 1 157 € par mois. Le régime complémentaire leur procurant 54 % de cette allocation.

Paul Bretagne
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Canicule

[Vidéo] Avec 1 480 morts supplémentaires cet été, la canicule a tué 10 fois moins qu'en 2003

Même avec 1 480 décès supplémentaires, la surmortalité qui a accompagné l’épisode caniculaire de cet été a été qualifiée de « limitée » par la ministre de la Santé à l’occasion du bilan national de...5

Subventions et loyer modéré ont permis à Chaville de recruter 4 généralistes

Inauguration du centre médical de Chaville

Après avoir perdu 42 % de ses généralistes entre 2009 et 2016, Chaville (Hauts-de-Seine) retrouve le sourire. La commune a enregistré début... 2

Rupture de stock de Sinemet® : l'ordonnance de l'ANSM

Rupture de stock de Sinemet® : l'ordonnance de l'ANSM-0

Suite à l’annonce par le laboratoire MSD d’une rupture de stock prolongée de certains dosages de la spécialité Sinemet®... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir