Moyen Orient - Décompensations respiratoires au retour de la Mecque

Moyen OrientDécompensations respiratoires au retour de la Mecque

24.08.2011

Quelques semaines après le Ramadan, 10 000 pèlerins allant ou revenant de La Mecque passent à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, alors qu’ils n'étaient que 1000 au début des années 1990. Et les décompensations à la sortie de l’avion, après ce voyage fatigant, ne sont pas anecdotiques. C’est pourquoi le Service Médical d’Urgence et Soins des Aéroports de Paris CDG s’est organisé afin de pouvoir leur apporter les soins de premiers secours.

« La fatigue du séjour, la longue attente dans l'aérogare d'envol de Djeddah, le grand âge, sont les principaux facteurs de décompensations, fort heureusement rares », évoque le Dr Philippe Bargain, chef du service médical d’Urgence et Soins des Aéroports de Paris CDG. Lors des retours du pèlerinage en 2010, 23 pèlerins ont bénéficié de consultations médicales à leur descente d’avion, et 3 pèlerins âgés ont été hospitalisés, tous les trois pour un état de décompensation respiratoire. «Les pèlerins qui ont consulté présentaient surtout des infections pulmonaires, ou des états d’asthénie en réaction à la durée du voyage de retour, qui peut atteindre 24 heures entre le départ de l’hôtel à la Mecque et l’arrivée à Roissy », développe Philippe Bargain.

Question de poussière...

Les infections pulmonaires sont surtout dues à la poussière levée par la déambulation des millions de pèlerins, également par le passage alterné dans les magasins climatisés dans la ville ou dans l'hôtel et l'extérieur sec et chaud. « En dehors de la pathologie respiratoire due au passage de l'air climatisé à l'air sec extérieur, nous n'avons pas remarqué de pathologies particulières typiques. La recherche de virus se fait sur le patient qui présente des symptômes de grippe. Nous sommes, en effet, vigie Grippe du GROG. L'an dernier, aucun prélèvement de gorge à la recherche du virus de la grippe A H1N1 sur douze pratiqués ne s'est révélé positif », conclut le Dr Bargain.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les médecins s'inquiètent que les pharmaciens soient autorisés à prescrire des médicaments

Les pharmaciens d'officine seront-ils bientôt habilités à délivrer certains médicaments à la place du généraliste ? L'examen du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) se...29

Non la médecine libérale n'est pas morte : la Carmf réplique à Jean-Paul Delevoye

.

La Caisse autonome de retraite des médecins français (Carmf) n'a pas apprécié d'entendre Jean Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme... 4

La nomination au Conseil d'Etat du Pr Yves Lévy, époux d'Agnès Buzyn, fait polémique

.

Le Pr Yves Lévy, époux de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, vient de quitter officiellement la présidence de l'Inserm. Le 12 octobre, il... 2

Pédiatrie L'ENFANT ET LES ÉCRANS Abonné

Enfant ecran

Les médecins ont un rôle important de conseil auprès des parents quant à l'utilisation et à la vigilance face aux éventuels effets négatifs... Commenter

Thérapeutique PRESCRIRE OU NON DES STATINES CHEZ LE SUJET ÂGÉ Abonné

personne age

Ce travail espagnol publié dans le BMJ soulève un problème quotidien de l’initiation d’une statine chez un sujet âgé en prévention... Commenter

A découvrir