Faits divers - Ligonnes/Romand, histoires similaires ?

Faits diversLigonnes/Romand, histoires similaires ?

03.08.2011

« Si Xavier Dupont de Ligonnes s’avère coupable, son histoire présenterait des similitudes avec celle de Jean-Claude Romand », constate le Dr Daniel Settelen, psychiatre, psychanalyste et criminologue, qui a été désigné expert lors du procès de ce dernier. Jean-Claude Romand a été condamné à la réclusion à perpétuité avec une peine de sûreté de 22 ans, pour avoir tué en 1993 sa femme, ses enfants et ses parents. « Il s’agit d’un passage à l’acte meurtrier dans un contexte socio-éducatif particulier » poursuit-il. En effet, Romand a été élevé comme un enfant prodige, qui devait toujours être le meilleur. Mais au cours de ses études, lorsqu’il s’est retrouvé face à l’échec (abandon de prépa agro puis de ses études de médecine), il lui a été impossible de l’avouer à ses proches. Il s’est alors enfermé dans le mensonge, jusqu’à s’inventer, adulte, un poste de médecin chercheur à l’OMS. Pour vivre comme son image l’exigeait, il a escroqué de l’argent à ses proches et est passé à l‘acte criminel lorsqu’il a été sur le point d’être démasqué. « Cela a créé chez lui une extrême angoisse proche de la confusion mentale. Etre découvert était impensable : cela a déclenché en lui un mouvement de fureur narcissique. Il n’a pu envisager qu’une solution : tuer les siens et se tuer ensuite. Une tentative de suicide a échoué, après une semaine de coma », poursuit Daniel Settelen, qui explique donc l’acte de Roman comme un raptus mélancolique survenu sur un trouble de la personnalité mythomane. « Un raptus mélancolique peut d’ailleurs durer plusieurs jours et donc inclure la préparation de l’acte » insiste-t-il.

La préméditation n’exclut pas la folie

De son côté, Xavier Dupont de Ligonnes est soupçonné d’avoir tué sa femme et ses quatre enfants. Il avait un train de vie élevé et était criblé de dettes. « La grande différence entre ces deux affaires est le niveau de préméditation du meurtre, qui serait bien plus élevé dans le cas Dupont de Ligonnès », commente le criminologue. Romand n’a acheté qu’une carabine et des balles. Alors que dans les semaines avant le drame, Xavier Dupont de Ligonnès s’est inscrit dans un club de tir, a acheté un silencieux de la chaux vive, des sacs en toile de jute, du produit nettoyant désincrustant, un diable, une pelle… Toutefois, « ce caractère de la préméditation très méticuleuse, n’exempte pas la piste psychiatrique », avance le Pr Philippe Nuss. Certes, il n’y a pas de raptus mélancolique ou « moment de folie », que l’on rencontre fréquemment lors de passages à l’acte, mais cette pensée du détail extrême dans la préparation du crime peut très bien relever du psychiatrique. « Il faut en effet une pensée autistique pour tout anticiper de la sorte. Plus il y a de détails, plus on est malade. Dans la paranoïa, par exemple, des malades peuvent mettre des années pour monter un plan avant de l’exécuter », évoque le psychiatre.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Congrès de l'Isnar-IMG à Tours Aides à l'installation : les cafouillages du contrat CESP entre manque d’accompagnement et défaut d’information

Le contrat d’engagement de service public (CESP) a été créé il y a neuf ans. l’Intersyndicale des internes en médecine générale (Isnar-IMG) et l’Anemf ont donc jugé le moment opportun pour en faire...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 5

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir