Santé publique - Vaccination, quand les parents disent non

Santé publiqueVaccination, quand les parents disent non

29.07.2011

Pour quelles raisons certains adultes refusent de faire vacciner leur enfant ? Une étude européenne apporte des éléments de réponses sur cette attitude, qui reste toutefois assez rare si l’on en croit les pédiatres interrogés.

  • Vaccination, quand les parents disent non - 1

    Vaccination, quand les parents disent non

Une enquête électronique européenne à laquelle ont répondu 342 pédiatres (membres de l’European Academy of Pediatrics Research in Ambulatory Setting network) permet de mieux connaître pour quelles raisons certains parents refusent que leur enfant soit vacciné. Déjà, cette enquête montre que les refus de vaccination sont rares en Europe : 93 % des praticiens estiment ce taux de refus sans appel à moins de 1 % de leur pratique. Les refus partiels sont estimés à moins de 1 % par 47 % des pédiatres et entre 1 et 5 % par 38 % d’entre eux.

Les causes de refus sont variées. Le plus fréquemment, cela peut être par crainte des effets secondaires (60 %), par croyance dans une médecine alternative (58 %) ou dans le fait la maladie est moins grave que le vaccin (31 %), par peur que la vaccination n’induisent un risque d’autisme (29 %), ou encore parce que certains parents sont persuadés que leur enfant n’a pas de risque de contracter la maladie (27 %). Moins fréquemment d’autres causes de refus sont avancées : risque cérébral (19 %), mercure (16 %), sclérose en plaques (16 %) et pour quelques-uns raisons religieuses (3 %).

Les médias sont aussi pour quelque chose dans les attitudes antivaccinale des populations. Ainsi la France se différencie-t-elle par un nombre important de refus de vaccination contre l’hépatite B, même si l’absence de lien avec la sclérose en plaque a été démontré par une grande étude cas témoin en 2007. Aujourd’hui, le taux de vaccination en France n’atteint que 30 % contre plus de 90 % dans les autres pays européens.

Source : Primary Care Pediatricians' Perceptions of Vaccine Refusal in Europe, Pediatric Infectious Disease Journal. Mars 2011
C.D.
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
PNNS

Le bio, les fruits à coques, les légumes secs entrent dans la nouvelle recette du PNNS

Depuis la création des premiers « repères nutritionnels » en 2001, les connaissances sur l’alimentation et l’activité physique ont évolué. À la suite des avis récents de l’Agence nationale de...1

La vaccination antigrippale en pharmacie sera bien étendue à toute la France en 2019

.

Les personnes pour qui la vaccination contre la grippe est recommandée pourront se faire vacciner dans toutes les pharmacies de France dès... 3

Coercition : Agnès Buzyn défend une réforme structurelle plutôt que la contrainte

Agnès Buzyn

Les cahiers de doléances, mis en place dans le cadre du Grand débat, font ressortir un constat clair : les Français considèrent que la... 3

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir