Santé publique - Vaccination, quand les parents disent non

Santé publiqueVaccination, quand les parents disent non

29.07.2011

Pour quelles raisons certains adultes refusent de faire vacciner leur enfant ? Une étude européenne apporte des éléments de réponses sur cette attitude, qui reste toutefois assez rare si l’on en croit les pédiatres interrogés.

  • Vaccination, quand les parents disent non - 1

    Vaccination, quand les parents disent non

Une enquête électronique européenne à laquelle ont répondu 342 pédiatres (membres de l’European Academy of Pediatrics Research in Ambulatory Setting network) permet de mieux connaître pour quelles raisons certains parents refusent que leur enfant soit vacciné. Déjà, cette enquête montre que les refus de vaccination sont rares en Europe : 93 % des praticiens estiment ce taux de refus sans appel à moins de 1 % de leur pratique. Les refus partiels sont estimés à moins de 1 % par 47 % des pédiatres et entre 1 et 5 % par 38 % d’entre eux.

Les causes de refus sont variées. Le plus fréquemment, cela peut être par crainte des effets secondaires (60 %), par croyance dans une médecine alternative (58 %) ou dans le fait la maladie est moins grave que le vaccin (31 %), par peur que la vaccination n’induisent un risque d’autisme (29 %), ou encore parce que certains parents sont persuadés que leur enfant n’a pas de risque de contracter la maladie (27 %). Moins fréquemment d’autres causes de refus sont avancées : risque cérébral (19 %), mercure (16 %), sclérose en plaques (16 %) et pour quelques-uns raisons religieuses (3 %).

Les médias sont aussi pour quelque chose dans les attitudes antivaccinale des populations. Ainsi la France se différencie-t-elle par un nombre important de refus de vaccination contre l’hépatite B, même si l’absence de lien avec la sclérose en plaque a été démontré par une grande étude cas témoin en 2007. Aujourd’hui, le taux de vaccination en France n’atteint que 30 % contre plus de 90 % dans les autres pays européens.

Source : Primary Care Pediatricians' Perceptions of Vaccine Refusal in Europe, Pediatric Infectious Disease Journal. Mars 2011
C.D.
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Consultation personne obèse

Obésité des patients : gare à la grossophobie !

Consulter pour une angine et repartir avec une bonne leçon sur la chirurgie bariatrique. L’expérience, vécue par Daria, cofondatrice du collectif Gras politique, peut laisser des traces. « À peine...5

À Bourth, une généraliste file à l'anglaise

Désert médical

« Comptez sur moi, je viendrai avec vous aux vœux ». La promesse faite par le Dr S. au maire de Bourth (Eure) Jacky Vivier s’est envolée. À... 10

Idomed, la solution télémédecine pour pallier au manque de visites à Paris

telemedecine

Idomed : infirmière à domicile et médecin à distance. Derrière ce nom et ce concept se cache un projet de télémédecine qui se lance cette... 1

Urologie L’hyperactivité vésicale Abonné

Urologie - L’hyperactivité vésicale-0

Même si, chez la femme, ce syndrome est assez souvent idiopathique, il est important de rechercher et de traiter les causes sous-jacentes.... Commenter

Recommandation SATURNISME : QUELS ENFANTS DÉPISTER ? Abonné

peinture plomb

Le Haut conseil de santé publique (HCSP) vient d’actualiser ses recommandations sur le dépistage et la prise en charge des intoxications... Commenter

A découvrir