Santé publique - Vaccination, quand les parents disent non

Santé publiqueVaccination, quand les parents disent non

29.07.2011

Pour quelles raisons certains adultes refusent de faire vacciner leur enfant ? Une étude européenne apporte des éléments de réponses sur cette attitude, qui reste toutefois assez rare si l’on en croit les pédiatres interrogés.

  • Vaccination, quand les parents disent non - 1

    Vaccination, quand les parents disent non

Une enquête électronique européenne à laquelle ont répondu 342 pédiatres (membres de l’European Academy of Pediatrics Research in Ambulatory Setting network) permet de mieux connaître pour quelles raisons certains parents refusent que leur enfant soit vacciné. Déjà, cette enquête montre que les refus de vaccination sont rares en Europe : 93 % des praticiens estiment ce taux de refus sans appel à moins de 1 % de leur pratique. Les refus partiels sont estimés à moins de 1 % par 47 % des pédiatres et entre 1 et 5 % par 38 % d’entre eux.

Les causes de refus sont variées. Le plus fréquemment, cela peut être par crainte des effets secondaires (60 %), par croyance dans une médecine alternative (58 %) ou dans le fait la maladie est moins grave que le vaccin (31 %), par peur que la vaccination n’induisent un risque d’autisme (29 %), ou encore parce que certains parents sont persuadés que leur enfant n’a pas de risque de contracter la maladie (27 %). Moins fréquemment d’autres causes de refus sont avancées : risque cérébral (19 %), mercure (16 %), sclérose en plaques (16 %) et pour quelques-uns raisons religieuses (3 %).

Les médias sont aussi pour quelque chose dans les attitudes antivaccinale des populations. Ainsi la France se différencie-t-elle par un nombre important de refus de vaccination contre l’hépatite B, même si l’absence de lien avec la sclérose en plaque a été démontré par une grande étude cas témoin en 2007. Aujourd’hui, le taux de vaccination en France n’atteint que 30 % contre plus de 90 % dans les autres pays européens.

Source : Primary Care Pediatricians' Perceptions of Vaccine Refusal in Europe, Pediatric Infectious Disease Journal. Mars 2011
C.D.
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Oustric

Et si la future 4 e année de DES préparait l'installation ? le projet d'un généraliste contre les déserts

La désertification médicale est-elle une fatalité ? Même si la situation démographique est loin d'être réjouissante, le Pr Stéphane Oustric, nouveau président du Conseil départemental de Haute...6

NASH : beaucoup de molécules en développement mais les hépatologues restent prudents

stétose hépatique

Très peu connue il y a à peine 10 ans, la NASH (ou stéato-hépatite non alcoolique) bénéficiera-t-elle bientôt de traitements médicamenteux... Commenter

Protection solaire : les Français mal informés et très négligeants

Expo solaire

Il y a encore du boulot ! En termes d'information, d'importants progrès doivent être menés pour que les Français aient un avis plus juste... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme : la mise à jour des vaccins courants est au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir