Journée mondiale sans tabac - Sevrage tabagique: la nouvelle donne

Journée mondiale sans tabacSevrage tabagique: la nouvelle donne

31.05.2011

À l’occasion de la journée mondiale sans tabac, le gouvernement a mis l’accent sur l’aide au sevrage des femmes enceintes et sur le respect des interdits, notamment celui de fumer dans les restaurants et de vendre des cigarettes aux mineurs. En revanche, le Champix ne sera plus remboursé. Une décision qui a pris de court les tabacologues.

  • Sevrage tabagique: la nouvelle donne - 1

    Sevrage tabagique: la nouvelle donne

Meilleur respect des interdictions en vigueur, majoration du forfait d'aide à l'arrêt du tabac pour les femmes enceintes : le ministre de la Santé Xavier Bertrand a annoncé à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, plusieurs mesures contre le tabagisme. Les données du Baromètre santé 2010, corroborées par les indicateurs de vente, montrent une reprise récente du tabagisme en France, alors qu'il était en baisse depuis plus de 20 ans. Une circulaire sur le respect de l’interdiction de fumer dans les bars et restaurants depuis janvier 2008 ainsi que l’interdiction de vente de cigarettes aux mineurs et la commercialisation des cigarettes aromatisées entrée en vigueur depuis la loi Bachelot de juillet 2009 devrait dans les jours rappeler les règles aux Français. Un groupe d'experts sera en outre installé, avant mi-juillet « pour étudier les différentes possibilités de renforcement de la lutte contre le tabac ». En revanche, aucune nouvelle hausse de prix ne sont envisagées pour le moment.

Xavier Bertrand et la secrétaire d'État Nora Berra ont également annoncé, lors d'une visite d'une consultation d'aide à l'arrêt du tabac lundi matin à l’Hôpital George Pompidou de Paris, une augmentation du forfait annuel pour aider les femmes enceintes à arrêter de fumer. Ce forfait de 50 euros pour le remboursement par l’Assurance-maladie des aides au sevrage passera à 150 euros dès septembre pour ces dernières. L’Association Droits des non-fumeurs avait lundi tiré la sonnette d’alarme sur le tabagisme des femmes enceintes. Selon son enquête, 36 % des femmes débutant une grossesse seraient fumeuses et 22 % le seraient encore au moment de l’accouchement.

En revanche, mardi matin, Xavier Bertrand, a annoncé que le Champix sortirait prochainement du cadre du forfait de 50 euros et ne sera donc, de fait, plus remboursé. « Il y a des questions qui sont posées sur le Champix, donc j’ai décidé qu’il ne serait plus pris en charge par l’Assurance-maladie, au titre de ce pack, a dit le ministre de la Santé au micro de France 2. Il n’a pas apporté la preuve d’une efficacité supplémentaire, dans ces cas-là, ce qu’on remboursera, ce sont les patchs et les gommes ». Une décision expliquée par la secrétaire d’Etat à la Santé, mardi lors du colloque au ministère de la Santé sur le tabagisme. « Je sais votre inquiétude concernant le retrait du Champix du forfait à 50€, a dit Nora Berra. Nous ferons tout pour que cette décision n’affecte pas l’image de l’ensemble des produits de sevrage tabagique. Pour autant, vous savez comme moi que l’Afssaps a considéré que l’efficacité du produit en terme de taux d’abstinence tabagique n’était pas supérieure à celle d’un substitut nicotinique mais au contraire faisait courir plus de risque au patient, en particulier sur le plan psychiatrique ». L'Agence européenne du médicament et les agences nationales avaient mis en garde dès décembre 2007 « sur le risque de dépression, d'idées suicidaires ou de tentative de suicide ». Le médicament avait vu sa notice modifiée en conséquence en 2008. Pour autant, cette annonce a provoqué la surprise chez les tabacologues. « C'est un médicament qui mérite une surveillance, qui doit être prescrit avec prudence, à des gens qui n'arrivent pas à s'arrêter autrement » a reconnu Anne Borgne, présidente du Respadd (Réseau des établissements de santé pour la prévention des addictions). Mais il obtient des résultats très intéressants ». Quant au Pr Bertrand Dautzenberg, président de l'Office français de prévention du tabagisme, a dit redouter que cette décision « fasse du mal à l'ensemble des traitements de sevrage tabagique car elle sous-tend l'idée qu'arrêter de fumer est dangereux ». Depuis son arrivée sur le marché en février 2007, au moment de l'entrée en vigueur de l'interdiction de fumer dans les lieux publics, Champix a été prescrit à 1,4 million de patients, avait indiqué en janvier dernier l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé.Le ministère a également annoncé l’interdiction de la vente en pharmacie des cigarettes électroniques, dont l’Afssaps a déconseillé la consommation.

L'INPES a lancé de son côté une nouvelle campagne de communication « pour dédramatiser l'arrêt du tabac ». Entre 2005 et 2010, sur l'ensemble de la population des 15-75 ans, la part de fumeurs quotidiens a augmenté de 2 points, passant de 27 à 29 %. Un chiffre tiré à la hausse par les femmes : la part de fumeuses quotidiennes est passée de 23 à 26 %, contre une augmentation de 31 à 32 % chez les hommes.

L'OMS a appelé, à l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, à une application totale de sa Convention-cadre, adoptée par 172 pays et l'Union européenne. Des progrès significatifs ont été enregistrés dans de nombreux pays, « beaucoup reste à faire » a souligné le Directeur général de l'OMS, le Dr Margaret Chan. Les pays signataires de la Convention-cadre s'engagent notamment à protéger la population de l’exposition à la fumée du tabac, interdire la publicité en faveur du tabac et la vente aux mineurs, apposer de grandes mises en gardes sanitaires sur les paquets de tabac et augmenter les taxes sur le tabac.

V.H.
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Oustric

Et si la future 4 e année de DES préparait l'installation ? le projet d'un généraliste contre les déserts

La désertification médicale est-elle une fatalité ? Même si la situation démographique est loin d'être réjouissante, le Pr Stéphane Oustric, nouveau président du Conseil départemental de Haute...6

NASH : beaucoup de molécules en développement mais les hépatologues restent prudents

stétose hépatique

Très peu connue il y a à peine 10 ans, la NASH (ou stéato-hépatite non alcoolique) bénéficiera-t-elle bientôt de traitements médicamenteux... Commenter

Protection solaire : les Français mal informés et très négligeants

Expo solaire

Il y a encore du boulot ! En termes d'information, d'importants progrès doivent être menés pour que les Français aient un avis plus juste... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme : la mise à jour des vaccins courants est au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir