Convention - La Mutualité veut contractualiser avec les médecins

ConventionLa Mutualité veut contractualiser avec les médecins

05.05.2011

Le nouveau patron de la Mutualité Française, Etienne Caniard ne veut pas uniquement jouer les utilités à l’occasion de la négociation de la future convention médicale. Il a proposé jeudi que les mutuelles puissent, elles aussi, passer convention avec les médecins.

  • La Mutualité veut contractualiser avec les médecins - 1

    La Mutualité veut contractualiser avec les médecins

Pour la première fois l’Unocam devrait véritablement avoir son mot à dire lors d’une négociation conventionnelle globale. Et, en l’occurrence, la Mutualité Française ne fait pas mystère de la position qu’elle souhaite défendre: donnant-donnant. Que les assurances complémentaires mettent la main à la poche, pourquoi pas ? Mais à condition qu’en contrepartie logique, « nous puissions, nous aussi, conventionner les professionnels de santé », a expliqué ce jeudi le patron de la Mutu devant les journalistes de l’AJIS (Association des journalistes de l’information sociale). Pour autant, développe Etienne Caniard, « les réseaux mutualistes qui seraient ainsi créés ont vocation à être ouverts et non fermés ». Hors de question en clair, pour les assureurs privés, de se livrer à une forme de certification d’un nombre restreint de professionnels de santé triés sur le volet. Ce n’est en tout cas pas l’approche choisie par la Mutualité Française.

« Nous ne sommes pas dans une logique de HMO », a insisté Etienne Caniard. D’autant moins que les expériences que nous pourrions ainsi monter, que ce soit en termes de nouveaux modes de rémunération ou de coopération interprofessionnelles ont vocation à toucher le plus grand nombre de patients et de médecins possible ».

Et le chef de file de la Mutualité de pointer du doigt l’une des incohérences du système actuel: l’hétérogénéité du taux de couverture complémentaire proposé. « Aujourd’hui, tous les acteurs du système s’inquiètent du pourcentage de Français qui ont accès à une complémentaire, sans s’intéresser au coeur véritable du problème. A savoir, l’éventail de prise en charge que les complémentaires couvrent véritablement ». Sans mystère, pour Etienne Caniard, c’est pourtant ici que se situe tout l’enjeu du niveau de couverture maladie équitable et satisfaisant pour les patients.

Enfin, côté médecins, sur le terrain du secteur optionnel qui devrait être (re)débattu au cours des négociations pour la prochaine convention, pourquoi ne pas déjà appliquer le protocole conclu en 2009, « un protocole plutôt équilibré », juge-t-il, mais dont l’application n’a jamais été effective.

François Petty
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Désert médical

Logement et transport pour les internes, guichet d'accueil... : l'Eure met le paquet pour recruter des médecins

Avec seulement quatorze installations pour trente départs à la retraite au 1er janvier 2017, le département de l'Eure est un des plus sensibles en termes de démographie médicale. Pour répondre à...3

Enquête : qu'attendez-vous de la recertification ?

recertification

Le gouvernement souhaite mettre en place une recertification périodique des compétences des médecins. Beaucoup d’incertitudes entourent... Commenter

Faire ses visites à cheval, le quotidien d'un généraliste piémontais

Cheval

Au milieu des vignes plongées dans une brume épaisse, un homme galope à cheval. On se croirait dans un film sur le XIXe siècle, mais la... Commenter

ORL LE VERTIGE POSITIONNEL PAROXYSTIQUE BÉNIN Abonné

Vestibulométrie sous vidéonystagmographie (VNG)

Les vertiges paroxystiques positionnels bénins sont la première cause de vertiges, mais le médecin généraliste doit avant tout éliminer une... Commenter

Prescription METFORMINE ET RISQUE D’ACIDOSE LACTIQUE Abonné

Molecule de Metformine

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a récemment alerté sur le risque d’acidose lactique sous... Commenter

A découvrir