Syndicats - Le SML réclame des revalorisations tous azimuts pour les médecins généralistes

SyndicatsLe SML réclame des revalorisations tous azimuts pour les médecins généralistes

03.05.2011

La Mission Médecine générale du SML créée il y a deux mois a présenté le fruit de ses réflexions. Consultation à haute valeur ajoutée, C à 25 euros, augmentation de 25% de la rémunération des maîtres de stage, acte de nuit profonde à 100 euros... Selon son animateur, Charles-Henry Guez ces propositions pourraient servir de boite à outils pour les négociations conventionnelles.

  • Le SML réclame des revalorisations tous azimuts pour les médecins généralistes - 1

    Le SML réclame des revalorisations tous azimuts pour les médecins généralistes

Nommé à la tête de la Mission Médecine Générale du SML, le Dr Charles-Henry Guez (photo), médecin généraliste à Sainte-Foy les Lyon, a présenté mardi avec deux autres consoeurs, les Drs Nina Quedru et Guilaine Kieffer, les premiers résultats de leurs auditions et de leurs réflexions. « C’est un véritable travail prospectif en faveur de la médecine libérale qu’a réalisé l’équipe, », a tenu à souligner en préambule, le président du syndicat, le Dr Christian Jeambrun. Petit tour d’horizon de ces propositions qui auront vocation à être discuté au cours des négociations conventionnelles.

En premier, lieu la Mission s’est attachée à plancher sur les carences en matière de formation initiale. « L’idée est de redonner envie aux étudiants de s’installer en libéral. C’est fondamental », développe Nina Quedru, qui plaide, logiquement, pour que les carabins découvrent cette forme d’exercice dès les premières années de leur cursus. Sous une double forme. Celle de l’enseignement à la fac qui couvrirait ainsi l’apprentissage de la création d’un cabinet libéral, avec cours de gestion et de compta intégrés.

Mais aussi directement au cabinet des praticiens libéraux. A ce titre, le SML propose de développer « un internat libéral » et de « réinventer la maîtrise de stage au profit de médecins volontaires formateurs. Avec, à la clé une simplification des formalités demandées aux formateurs, et uniformisation de leurs rémunération : 25% d’augmentation pour tout le monde. Une manière de susciter des vocations auprès d’une profession encore réticente à adhérer massivement à la maîtrise de stage « dans sa forme actuelle », estiment les cadres du SML. La preuve, aucun des trois membres de la mission n’est, à ce jour, qualifié comme maître de stage.

Côté conditions d’exercice, le Dr Charles-Henry Guez demande une revalorisation immédiate du C à 25 euros, indexé sur l’inflation, la mise en place de la CCAM clinique dans les deux ans, mais aussi l’extension de l’avenant 20 aux médecins exerçant seuls. On le comprend. Cette option de l’assurance-maladie qui permettait aux généralistes exerçant dans des zones sous-denses de majorer le tarif de leurs consultations, à condition qu’ils se « regroupent », n’a entrainé l’adhésion que d’une cinquantaine de volontaires.

En dernier lieu, la création de zones franches médicales et la création d’une « consultation à haute valeur ajoutée » font aussi partie de cet arsenal de propositions en faveur des conditions d’exercice de la médecine générale libérale. Tout comme le dernier volet sur la Permanence des soins, développé par le Dr Kieffer. En l’occurrence, la revalorisation de l’acte de nuit profonde à 100 euros ; de la régulation libérale à 4C de l’heure en début de nuit, puis à 5 ou 6 C après minuit. Enfin, le SML plaide pour que les généralistes qui participent aux tours de garde au sein d’associations ou de Maison médicale de garde par exemple, puissent y accueillir les internes libéraux de demain. Toutes propositions qui ont donc vocation à être défendues lors des négociations conventionnelles. Dès que ces dernières reprendront bien sûr...

François Petty
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Négos

Reprise des négos sur les assistants : après la colère des médecins, la Cnam prête à revoir sa copie

Les syndicats avaient rendez-vous ce mercredi au siège de l’Assurance maladie pour une troisième séance de négociation sur les assistants médicaux. Après avoir quitté la précédente séance pour...Commenter

Le Pr Henri Joyeux en représentation au théâtre Déjazet pour parler prévention

Pr Henri Joyeux

Après un premier cycle de conférence en 2016, le Pr Henri Joyeux remet le couvert au printemps 2019. Du 16 mars au 17 juin, le cancérologue... Commenter

L'AP-HM va tester le cannabis thérapeutique pour Parkinson, une première en France

.

Pour la première fois en France, le cannabis thérapeutique va être testé pour les malades de Parkinson. Une étude sera menée conjointement... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir