Syndicats - «Putsch» de généralistes à la FMF

Syndicats«Putsch» de généralistes à la FMF

18.04.2011

L’Assemblée générale extraordinaire de la Fédération des Médecins de France (FMF) à Orly ce week-end a été le théâtre d’un renversement de bureau. Le co-président de Union Généraliste, Jean-Paul Hamon, a été élu président de la FMF à la place du Dr Jean-Claude Régi qui entend contester en justice cette éviction. Le nouveau bureau devrait conduire la délégation de la FMF pour la suite des négociations conventionnelles.

  • «Putsch» de généralistes à la FMF - 1

    «Putsch» de généralistes à la FMF

Ils avaient un peu prémédité leur coup. Mais c’est ce week-end qu’ils ont donné l’assaut final. À Orly, à l’occasion d’une assemblée générale extraordinaire mouvementée de la FMF, les opposants du Dr Régi ont imposé un changement de bureau. Lors de la précédente AG de la Fédération en février une « modification des statuts avait déjà été votée à l’unanimité » raconte Claude Bronner, président d’Union Généraliste. Celle d’hier avait pour but d’entériner ces changements de statuts en procédant à l’élection d’un nouveau bureau.

Tout a commencé par un communiqué de défiance de la FMF de Basse-Normandie emmenée par le généraliste Antoine Leveneur, hostile au président Jean-Claude Régi dont le mandat ne devait pas s’achever avant 2012. Le texte s’est transformé en motion de défiance pour « non-respect de l’ordre du jour de la réunion » avec laquelle les quatre cinquièmes de l’assistance composée de 70 praticiens étaient d’accord, toujours selon le Dr Bronner. Le Dr Régi se serait ensuite mis en colère et aurait quitté la salle accompagnée notamment de Djamel Dib, le président des spécialistes de la FMF. La réunion s’est néanmoins poursuivie et à l’issue de cet épisode rocambolesque, Jean-Paul Hamon, jusqu’à présent co-président d’Union Généraliste, a été élu président. L’un des deux vice-présidents est l’autre co-président d’Union Généraliste, Claude Bronner. L’autre sera le président des spécialistes de la FMF. « Si Djamel Dib veut exercer cette fonction, il est le bienvenu » précise le Dr Bronner. En outre, Benoît Feger, ORL, actuel président de l’URPS de Bretagne est secrétaire général, Corinne Le Sauder, ostéopathe, trésorière, Antoine Leveneur, généraliste, président de l’URPS de Basse-Normandie, secrétaire adjoint et le généraliste Laurent Aigle, trésorier adjoint.

Le Dr Régi n’a pas pu être joint par legeneraliste.fr lundi après-midi mais dans un communiqué, il déclare que l’AG de la FMF « n’a pas pu se dérouler jusqu’à son terme, en raison d’une obstruction et une tentative de déstabilisation du président et du bureau de la FMF par des contestataires ». Il devrait lancer une procédure en justice pour contester l’élection du nouveau bureau. « Pour la FMF, toutes décisions prises par les contestataires ainsi que les votes et a fortiori postérieurement à la clôture de l’AG sont illégales et sans objet » dit encore son communiqué. Parant le coup, les contestataires avaient néanmoins pris soin de faire venir un huissier à cette assemblée générale extraordinaire. Dans un communiqué aux adhérents de a FMF, Jean-Paul Hamon rend hommage à son prédecesseur: « l'émotion est là : on ne quitte pas si facilement le compagnon de neuf ans de lutte syndicale, j'ai du respect et de l'estime pour ceux qui ont accompagné Jean-Claude Régi, compagnons de la première heure d'une FMF que j'avais affectueusement qualifiée d'historique. Que ceux là soit assurés de ma sincère amitié et de ma volonté de continuer à travailler avec eux ». Et il annonce des changements organisationnels. « La FMF a un nouveau bureau qui ne respecte pas encore la parité femme homme et MG/ Spé secteur 1/ secteur 2, reconnaît le nouveau président. Mais notre volonté est de le faire dans un avenir très proche, la FMF va se réorganiser en interne avec une circulation rapide de l'information vers les adhérents». Le nouveau bureau entend à présent mener la délégation FMF pour la prochaine réunion conventionnelle, le 27 avril. Une place devrait également y être faite aux représentants des internes et des jeunes qui le souhaitent.

Légende :

De droite à gauche, Jean-Paul Hamon, Antoine Leveneur, Corinne Le Sauder, Benoît Feger, Laurent Aigle et Claude Bronner.

Véronique Hunsinger
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Téléconsultation

Les Français prêts à recourir à la téléconsultation pour un acte tarifé entre 10 et 20 euros

Malgré les premières publicités, la téléconsultation reste méconnue des Français. Ce qui ne les empêche pas d’être enthousiastes à de pouvoir accéder à des consultations à distance. Et pour pas...10

En Chine, un robot réussit pour la première fois le concours de médecine

Robot

Son histoire ressemble à un canular ou pourrait sortir tout droit d'un scénario de science-fiction d'Asimov. Xiaoyi a passé avec brio... 1

Les carabins veulent plus de stages et garder un « contrôle final » à l'issue du 2 e cycle

Amphithéâtre

3 500 étudiants en médecine ont été invités à donner leur avis, notamment sur l'avenir des épreuves classantes nationales (ECN), dans le... Commenter

Infectiologie SPORT ET PATHOLOGIES INFECTIEUSES DE L'ENFANT Abonné

Sport

Les pédiatres infectiologues américains viennent de publier des recommandations sur la prise en charge et la prévention des pathologies... Commenter

Nutrition BOISSONS ÉNERGISANTES : PAS SANS RISQUES Abonné

boisson

Elles connaissent un franc succès auprès des jeunes, sportifs ou non. Cocktails de stimulants comme la caféine, la taurine, le... Commenter

A découvrir