Protection sociale - Encore des droits à conquérir

Protection socialeEncore des droits à conquérir

31.12.2010

Au début des années 80, les femmes médecins n’avaient même pas droit à un simple congé maternité. Celui-ci acquis en 1995 n’est passé à 16 semaines qu’en 2006. Pour autant, la lutte pour l’égalité n’est pas encore terminée. A MG France, deux sujets mobilisent Nicole Bez (photo) et ses consœurs. Le premier concerne la maternité : normalement en cas de grossesse compliquée, une praticienne libérale en arrêt maladie ne touche des IJ qu’après 90 jours de carence. Or, pour la première fois, il y a un an, une femme médecin libérale a été indemnisée au premier jour par sa CPAM, suite à une action en justice. Une exception car il s’agissait d’une maternité chez une femme médecin dont la mère avait été traitée par Distilbène. « Nous demandons la même chose pour toutes les femmes médecins à grossesse pathologique, explique Nicole Bez. Cela représente à peine 110 grossesses par an, mais symboliquement c’est important».

Rattrapage des trimestres manquants

Autre chapitre : la retraite. Toute une génération de généralistes aujourd’hui « quinquas » ont souvent un peu levé le pied dans les années quatre-vingt, lorsqu’elle étaient jeunes mères. Elles demandaient alors une diminution de cotisations CARMF. Or ces femmes qui reçoivent ou demandent actuellement des relevés de carrière s’aperçoivent que des trimestres ne leur on pas été décomptés à cette époque. MG France veut donc lancer un « mouvement collectif » pour demander un rattrapage de ces trimestres manquants.

Au SML, le président Christian Jeanbrum a décidé de faire de la féminisation de la profession un enjeu pour son syndicat. Ainsi les premières Assises de la Femme médecin libérale qui se sont tenues à Orly en décembre dernier avec le soutien du Groupe Pasteur Mutualité ont été un beau succès. L’évenement sera décliné en région dans les prochains mois, sur le web via un site sous forme de videos (www.femme-medecin-liberal.tv) et réédité en décembre prochain. Première conséquence de ces assises : la députée Valérie Boyer devrait présenter une proposition de loi visant à permettre à la CARMF de proposer des cotisations d’ASV proportionnelle aux revenus.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
k

Consultations complexes : la Sécu rassure les assurés

Non, les revalos du 1er novembre ne se feront pas sur le dos des assurés ! C'est ce que la Cnamts explique en substance pour rassurer les patients inquiets pour leur portefeuille. La preuve : selon...Commenter

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... 2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir