5ème risque - Dépendance : début de la concertation avant Noël, arbitrages le 30 juin et réforme en 2012

5ème risqueDépendance : début de la concertation avant Noël, arbitrages le 30 juin et réforme en 2012

07.12.2010

Roselyne Bachelot va démarrer ce mois-ci ses consultations sur la réforme du financement de la dépendance. La ministre de la Cohésion sociale promet une concertation très large de tous sur le sujet, y compris via des réunions en région. Mais il n’est plus tout à fait certain que la totalité du dossier sera bouclé en 2012.

  • Dépendance : début de la concertation avant Noël, arbitrages le 30 juin et réforme en 2012 - 1

    Dépendance : début de la concertation avant Noël, arbitrages le 30 juin et réforme en 2012

À peine nommée ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, en charge de la réforme du financement de la dépendance, Roselyne Bachelot ne perd pas de temps. Visiblement, elle compte mener la concertation tambour battant. Elle invitera « avant Noël, les partis politiques et les syndicats à exprimer leurs positions ». Des groupes de travail seront ensuite constitués avec associations, syndicats et professionnels de santé, puis des débats en région seront organisés, a poursuivi la ministre sur France Info mardi 7 décembre. Au 30 juin, le gouvernement annoncera ses choix. Objectif : prendre les mesures dans le PLFSS 2011 pour application en 2012. Tout sera-t-il ficelé avant la présidentielle ? Pas sûr. « Il y aura certainement à partir du débat d'autres mesures structurantes, a ajouté Roselyne Bachelot. La question reste ouverte : est-ce que ces mesures seront suffisamment substantielles pour entraîner peut-être un texte de loi qui sera pour après la présidentielle ou est-ce qu'on pourra le faire dans le premier semestre de 2012 ? Voilà la question qui restera à trancher ».

La ministre de la Cohésion sociale se montre peu diserte pour l’instant sur les pistes pour financer ce 5ème risque promis par le président de la République mi-novembre. À la question de savoir si une partie du financement de la dépendance se fera par l'assurance privée ou restera du domaine de la solidarité par l'intermédiaire de la Sécurité sociale, elle reste pour l’heure évasive. « C'est une piste parmi les autres que de faire porter l'intégralité de la dépendance par la Sécurité sociale, nous ne préemptons pas ce débat » dit Roselyne Bachelot, en soulignant que sur le financement actuel de la dépendance, évalué à 22 milliards d'euros, 14 milliards étaient déjà « réglés par la carte vitale ». Mi-novembre, le président avait lui aussi jugé prématuré de trancher sur les moyens. Il avait juste énuméré une liste de questions concernant le financement de cette nouvelle prestation : faut-il « obliger les gens à s'assurer », « augmenter la CSG » ou faire des « recours sur succession » ?

En attendant que la décision soit prise, une récente enquête suggère qu’il y a une assez forte attente des Français sur le sujet. Selon un sondage publié mardi, les Français refusent à une forte majorité (71 %) l'idée de prendre en charge chez eux une personne âgée de leur entourage en perte d'autonomie : 51 % ne veulent pas en entendre parler et 20 % « plutôt pas. » En revanche, plus d’un Français sur deux (53 %) accepterait de le faire avec l'appui d'une aide à domicile. Proportion un peu moins élevée (45 %), il est vrai, parmi ceux qui sont ou ont déjà été confrontés à la dépendance dans leur entourage.

Sondage effectué par BVA pour Vivavoice (Aide à domicile), par téléphone les 24 et 25 novembre et auprès d'un échantillon représentatif de 1 006 personnes majeures (méthode des quotas).

Paul Bretagne
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Sénatoriales : des généralistes font leur entrée au Palais du Luxembourg

.

Suite au renouvellement partiel du Sénat, plusieurs médecins généralistes vont entrer pour la première fois à la Haute Assemblée. Bernard... Commenter

PMA, GPA, le grand libéralisme des Français

.

"La France est prête". C'est la ministre de la Santé qui le dit à propos de l'élargissement de l'accès à la PMA voulue par le gouvernement.... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... 1

A découvrir