Télémédecine - Médecin de famille aujourd’hui, téléconsultant demain ?

TélémédecineMédecin de famille aujourd’hui, téléconsultant demain ?

03.12.2010

Info ou intox ? En annonçant pour janvier la possibilité de téléconsulter son médecin, Roselyne Bachelot a réussi un "buzz" d’enfer à la veille du remaniement. Depuis, dans le Landerneau médical, tout le monde s’interroge. Un tour d’horizon des experts et des confrères familiers de la télémédecine montre pourtant qu’il ne faut pas s’emballer trop vite. La télémédecine est surement promise à un bel avenir. Pour le grand profit des généralistes et des patients. Mais il faudra encore un peu de temps avant de voir le colloque singulier s’installer sur la Toile. Ou alors dans certains créneaux spécifiques.

  • Médecin de famille aujourd’hui, téléconsultant demain ? - 1

Des patients consultant leur généraliste par internet et se faisant envoyer une ordonnance par e-mail... Ce scénario annoncé dans la presse pour le début de l’année prochaine par Roselyne Bachelot quelques semaines avant de quitter son ministère a un peu pris les acteurs de la télésanté de court, obligeant son cabinet à rectifier la communication dans les jours suivants. En réalité, si les décrets d’application de la loi HPST, parus à la fin du mois d’octobre, ouvrent effectivement la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Antoine Perrault

Dr Antoine Perrault : « Chez les remplaçants, il y a un véritable problème d'engagement au service de la population »

Antoine Perrault est maire de Saint-Julien-sur-Sarthe (Orne) depuis 25 ans. La semaine dernière, il faisait partie des édiles qui ont pu interroger le chef de l’État, lors du lancement du Grand...5

Bébés sans bras : trois nouveaux cas suspects dans les Bouches-du-Rhône

.

La liste des cas groupés (aussi appelés "clusters") d'agénésies transverse des membres supérieurs (ATMS) s'allonge. Le journal Le Parisien... 1

Une plainte auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme pour pénurie de Sinemet®

Cour européenne des droits de l'Homme

Suite à l'immense difficulté de se procurer du Sinemet® (lévodopa/carbidopa) pour sa femme qui souffre d'une maladie de Parkinson, un homme... Commenter

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir