Céphalées chroniques quotidiennes - L’abus médicamenteux n’est pas le seul coupable

Céphalées chroniques quotidiennesL’abus médicamenteux n’est pas le seul coupable

03.12.2010

Thème phare du récent congrès de la Société française d’étude et de traitement de la douleur (SFETD), les céphalées chroniques rebelles sont aujourd’hui considérées comme des pathologies multifactorielles. De nouveaux facteurs de risque modifiables ont été identifiés. Explications avec le Dr Michel Lantéri-Minet*

  • L’abus médicamenteux n’est pas le seul coupable - 1
Le Généraliste. Les céphalées chroniques rebelles étaient à l’honneur lors du dernier congrès de la SFETD. Pourquoi ce choix ?

Dr Michel Lantéri-Minet. Les céphalées chroniques quotidiennes - ou CCQ - représentent la majorité des céphalées chroniques rebelles et sont problématiques à plus d’un titre. Elles touchent environ 3 % de la population générale française et dans les consultations spécialisées elles concernent entre 20 et 40 % des patients. Elles ont aussi un coût sociétal majeur...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Strasbourg

À Strasbourg, des généralistes réunis pour une formation, confinés pendant la fusillade

Les médecins du syndicat Agjir, antenne locale alsacienne de ReAGJIR, le regroupement autonome des généralistes jeunes installés et remplaçants, réunis mercredi soir à Strasbourg, devaient vivre...Commenter

Dépistage des cancers cutanés : le seul examen visuel ne suffit pas

Mélanome malin

À l’heure où s’ouvre à Paris le congrès annuel de la société française de dermatologie, cette revue Cochrane tombe à pic. Selon la conclusio... Commenter

La télémédecine pourrait réduire significativement les dépenses de santé, selon une étude

.

La télémédecine est souvent présentée comme une solution aux déserts médicaux mais permettra-t-elle aussi de faire des économies sur les... Commenter

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir