Assemblée Nationale - Fillon ne renonce pas à réformer la Sécu

Assemblée NationaleFillon ne renonce pas à réformer la Sécu

24.11.2010

La réforme de la dépendance sera au menu du nouveau gouvernement, a confirmé le premier ministre mercredi lors de sa déclaration de politique générale. Mais, à l’entendre, une remise à plat du financement de l’assurance maladie n’est pas non plus à exclure

  • Fillon ne renonce pas à réformer la Sécu - 1

    Fillon ne renonce pas à réformer la Sécu

Après les retraites, quelle réforme de la protection sociale sera au menu du nouveau gouvernement de François Fillon ? La dépendance, bien sûr, qu’il a confiée à Roselyne Bachelot. Mais ce n’est pas nouveau. Nicolas Sarkozy l’avait déjà promis la semaine dernière à la télévision. Lors de la déclaration de politique générale mercredi, François Fillon a laissé entendre que la volonté réformiste du gouvernement engloberait peut-être aussi l’assurance maladie. Le Premier ministre a en effet confirmé le lancement une "concertation nationale"; et la surprise est qu’elle ne concernera pas que le quatrième âge. Devant les députés, le premier ministre a évoqué une réforme globale de la protection sociale pour tenter d'assécher ses déficits et diversifier ses modes de financement.

"Nous lancerons une concertation nationale sur la protection sociale qui associera tous les acteurs: les partenaires sociaux, les professionnels de santé, les mutuelles, assurances, les collectivités territoriales", a-t-il dit. Cette concertation englobera l'épineuse question de la dépendance, mais également "les voies et les moyens de réguler les dépenses de santé". Elle devra en outre "fixer la part des régimes obligatoires et complémentaires et diversifier les modes de financement", a souligné sans autre détail le Premier ministre. A entendre François Fillon, la réforme des retraites, désormais votée est en effet le premier volet de "la sauvegarde et la modernisation de la protection sociale". Mais apparemment pas le seul. D’autres réformes devraient donc suivre. Mais, hormis une concertation de six mois pour accoucher de la réforme sur la dépendance à l’été 2011, aucun calendrier n’est fourni.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les médecins s'inquiètent que les pharmaciens soient autorisés à prescrire des médicaments

Les pharmaciens d'officine seront-ils bientôt habilités à délivrer certains médicaments à la place du généraliste ? L'examen du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) se...26

Non la médecine libérale n'est pas morte : la Carmf réplique à Jean-Paul Delevoye

.

La Caisse autonome de retraite des médecins français (Carmf) n'a pas apprécié d'entendre Jean Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme... 3

La nomination au Conseil d'Etat du Pr Yves Lévy, époux d'Agnès Buzyn, fait polémique

.

Le Pr Yves Lévy, époux de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, vient de quitter officiellement la présidence de l'Inserm. Le 12 octobre, il... 2

Pédiatrie L'ENFANT ET LES ÉCRANS Abonné

Enfant ecran

Les médecins ont un rôle important de conseil auprès des parents quant à l'utilisation et à la vigilance face aux éventuels effets négatifs... Commenter

Thérapeutique PRESCRIRE OU NON DES STATINES CHEZ LE SUJET ÂGÉ Abonné

personne age

Ce travail espagnol publié dans le BMJ soulève un problème quotidien de l’initiation d’une statine chez un sujet âgé en prévention... Commenter

A découvrir