Pr Serge Hercberg - « Pour donner des conseils nutritionnels à la population, il faut un faisceau d’arguments »

Pr Serge Hercberg« Pour donner des conseils nutritionnels à la population, il faut un faisceau d’arguments »

22.10.2010

Professeur de Nutrition à Paris 13 (hôpital Avicenne), Directeur de l’unité Inserm d’épidémiologie de la nutrition, le Pr Serge Hercberg coordonne de grandes études comme Suvimax ou Nutrinet. Il décrypte les critères permettant d’évaluer la pertinence des études nutritionnelles en pratique.

Le Généraliste : Quels sont les différents types d’études menées en nutrition ?

Pr Serge Hercberg : On commence souvent par des études sur modèles cellulaires, puis sur animaux, sur des personnes malades et enfin en population générale. Les études cas témoins permettent de comparer l’alimentation des personnes qui ont développé une certaine maladie à celle des autres sujets de l’étude. Les études prospectives, appelées aussi études de cohorte ou de population, qui observent ce qui se passe...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
sommeil

Enquête sur la santé des médecins Un généraliste sur deux présente des troubles du sommeil

Les généralistes ne dorment pas sur leurs deux oreilles. D’après une enquête d’Odoxa pour la Mutuelle Nationale des Hospitaliers sur la santé des professionnels de santé, dont Le Généraliste est...2

La recertification pas obligatoire pour tous : le Pr Uzan se justifie devant les jeunes généralistes

Pr Serge Uzan

La recertification des médecins finira-t-elle par devenir obligatoire ? Les jeunes médecins généralistes installés et remplaçants du... 7

[Appel à témoignages] Que peut-on vous souhaiter pour 2019 ?

Sapin et cadeaux

Des patients à l’heure, le G à 50 euros, des vaccins dans le frigo, moins de paperasse, plus de retours de vos confrères, un successeur…... 1

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir