Allergies - Sus aux plans d’ambroisie, fléau sanitaire !

AllergiesSus aux plans d’ambroisie, fléau sanitaire !

25.08.2010

La Direction générale de la santé demande l’arrachage de l'ambroisie. Une mauvaise herbe particulièrement allergisante et qui n'a cessé de s'étendre depuis 50 ans pour devenir, aujourd'hui, un vrai problème de santé publique.

  • Sus aux plans d’ambroisie, fléau sanitaire ! - 1

    Sus aux plans d’ambroisie, fléau sanitaire !

Alerte en Rhône-Alpes, mais aussi en Aquitaine, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes, Pays-de-Loire... Selon la Direction générale de la Santé de plus en plus de régions sont atteintes par ce fléau. L’ambroisie est présente dans les zones limitrophes de Rhône-Alpes, région la plus concernée, mais aussi désormais un peu partout sur le territoire national. Importée d'Amérique du Nord, en 1865 sur un lot de fourrage, l'ambroisie à feuille d'armoise (ambroisia artemisiifolia) n'a cessé de s'étendre dans la deuxième moitié du 20e siècle pour devenir, aujourd'hui, un vrai problème de santé publique et d'environnement. Car non seulement cette plante est invasive, mais elle est aussi à l’origine de sérieuses et nombreuses allergies : selon le ministère de la Santé, 6 à 12 % de la population française serait concernée et il suffit de quelques grains de pollen par mètre cube d’air pour qu’apparaissent des symptômes tels que rhinite et écoulement nasal, conjonctivite, trachéite, toux et parfois urticaire ou eczéma. « Dans 50 % des cas, l’allergie à l’ambroisie peut entraîner l’apparition de l’asthme ou provoquer son aggravation, » prévient encore la DGS. Sur la seule région Rhône Alpes, une étude de l’Observatoire régional de la Santé a estimé à environ 140 000 le nombre de personnes concernées par cette allergie et à plus de 5,6 millions d’euros les dépenses de santé induites pour les traiter.

Le ministère de la Santé conseille donc l’arrachage, le fauchage ou la tonte de cette mauvaise herbe qui pousse souvent dans les terrains vagues. Il est temps, car sa floraison intervient à partir de fin juillet et jusqu’au mois d’octobre, et qu’il faut absolument intervenir avant la formation du pollen. Il faut agir vite, recommandent les autorités sanitaires, car les graines d’ambroisie peuvent ensuite avoir une durée de vie de plusieurs années dans la terre. L’ambroisie se reconnaît à sa feuille large, mince, très découpée et qui ressemble un peu à celle de l’oeillet d’inde bien connu des jardiniers. A ceci près que la plante forme un véritable buisson d’un mètre de hauteur au moment de sa floraison. Pour s’informer, mais aussi être sûr de reconnaître l’ambroisie, la DGS renvoie à un site internet www.ambroisie.info . Alors à vos clics et à vos faux !

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... 6

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir