Cinéma - Le généraliste sur grand écran

CinémaLe généraliste sur grand écran

11.08.2010

Au cinéma aussi, les personnages de médecins généralistes ont la cote. Véritable source d’inspiration, le quotidien des blouses blanches a servi de toile de fond aux films « J’ai horreur de l’amour » de Laurence Ferreira Barbosa, à « La Maladie de Sachs » de Michel Deville ou encore au dernier long métrage d’Anne Le Ny, « Les invités de mon père ». La comédienne Karin Viard y interprète une généraliste un peu paumée, qui ne sait plus vraiment pourquoi elle a choisi ce métier : était-ce par vocation ou plutôt pour faire plaisir à son père, médecin lui aussi ? Enfin, le film « Tête de Turc » de Pascal Elbé, toujours à l’affiche, s’ouvre sur un fait divers dans une banlieue mal famée qui met en scène un médecin : Bora, 14 ans, caillasse la voiture du praticien en visite dans une cité et, poussé par ses copains, l’ado surenchérit et lance un cocktail Molotov. Le véhicule prend feu alors que le médecin est toujours à l’intérieur…

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
lait infantile

Buzyn réservée sur le classement des laits infantiles comme médicaments

Faut-il classer les laits infantiles parmi les médicaments, pour renforcer le contrôle sanitaire et éviter une nouvelle contamination comme celle des produits Lactalis ? Agnès Buzyn, s'est dite...Commenter

[Vidéo] Exposition des adolescents à la pornographie : une hausse inquiétante, alertent les gynécologues

adolescent et ordinateur

C’est un appel solennel qu’a souhaité lancer aujourd’hui le collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) : face à... Commenter

Fin de vie : l'IGAS préconise d'impliquer davantage les infirmières sur le recueil des directives anticipées

.

Plus de deux ans après l'entrée en vigueur de la loi Leonetti-Claeys (2 février 2016) sur la fin de vie, l'Inspection générale des affaires... Commenter

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir