Hémoglobine - Ces blouses blanches qui voient rouge

HémoglobineCes blouses blanches qui voient rouge

11.08.2010

Depuis ces dix dernières années, on n’hésite plus à montrer le sang sur le petit écran. Les autopsies sont monnaie courante dans les séries médicales ou policières. On coupe, on découpe et on opère comme dans la série « Nip Tuck », où scalpel et bistouri sont maniés avec habileté et filmés de très près. Quant aux médecins légistes, des « Experts » à la série « Autopsie », en passant par « Preuve à l’appui » ou « RIS police scientifique », ils sont à l’honneur. Plus une enquête n’est menée sans leur aide. Alors oui, ça saigne, ça gicle et on voit rouge, parfois de façon plus exagérée que dans la réalité, mais c’est pour la cause. Et l’on bat tous les records avec « Dexter », dont le héros est à la fois expert scientifique du service médico-légal de la police de Miami et… tueur en série.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Excédé par la multiplication des PV, un généraliste du Mans menace d'arrêter ses visites

La bataille pour le stationnement gratuit des médecins en visite se poursuit du côté du Mans. Un généraliste, excédé de se faire verbaliser, a décidé d'écrire au maire de la commune. Installé...2

Enquête : qu'attendez-vous de la recertification ?

recertification

Le gouvernement souhaite mettre en place une recertification périodique des compétences des médecins. Beaucoup d’incertitudes entourent... 9

Arrêts maladies frauduleux : le reportage de France 2 « jette l'opprobre sur la profession », estime l'Ordre

Reportage arrêts maladies frauduleux

Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! La diffusion au 20H de France 2, mercredi, d'un reportage sur les arrêts maladie frauduleux, a... 3

Tabacologie UNE SEULE CIGARETTE PAR JOUR AUGMENTE LE RISQUE CV DE 50 % Abonné

Cigarette

Fumer moins est inefficace sur le risque cardiovasculaire. Retour sur cette méta-analyse du BMJ, qui réduit à néant tout espoir sur la... Commenter

LES INHIBITEURS CALCIQUES DANS LE RAYNAUD Abonné

Raynaud

Que valent les inhibiteurs calciques dans le traitement du syndrome de Raynaud ? La revue Cochrane (1) s’est attachée à évaluer le rapport... Commenter

A découvrir