En direct du congrès de Nice - Toute la médecine générale réunie en un seul Collège

En direct du congrès de NiceToute la médecine générale réunie en un seul Collège

26.06.2010

Ca y est, c’est fait ! Le Collège de la médecine générale a été créé à Nice en fin de semaine. Cette structure, qui sera présidée par le Pr Druais, rassemble tout ce que la profession compte de sociétés savantes et de syndicats. Elle sera donc l’interlocuteur de la HAS et des pouvoirs publics. Une fonction charnière, à l’heure où va se mettre en place avec le DPC, une nouvelle dynamique d’évaluation-formation.

  • Toute la médecine générale réunie en un seul Collège - 1

    Toute la médecine générale réunie en un seul Collège

Le VUC est mort, vive le collège de la médecine générale ! Comme prévu, le 4ème congrès de la médecine générale qui se tient à Nice en ce début d’été a débouché sur la création d’un collège pour représenter la médecine générale. Ce collège, qui sera donc présidé par le Pr Pierre-Louis Druai (photo), actuel président du Collège national des généralistes enseignants (CNGE) sera l’interlocuteur de la Haute Autorité de Santé (HAS) pour la médecine générale et siègera au sein de la Commission scientifique indépendante qui, dans la nouvelle architecture du DPC (développement professionnel continu), représente toutes les disciplines.

Le Collège de la médecine générale s’organise sous la forme d’une fédération de structures de la Médecine générale autour de ses 3 composantes professionnelle, scientifique et académique. Au titre des premières figurent les syndicats de généralistes: CSMF, MG France, SML et Union Généraliste. Au tître des dernières, on trouve les Sociétés Scientifiques de Médecine Générale (RSSMG : CNGE, SFMG, SFTG, SFDRMG).

L’accouchement aura donc été long, puisqu’il a fallu 18 mois de discussions au sein du VUC (vers un collège unique) pour constituer ce collège. Mais le nouveau né est arrivé à terme. Plus de 40 structures travaillent au sein des 5 groupes (élaboration des recommandations, organisation des soins, formation initiale, recherche et DPC) qui vont poursuivre leurs tâches. Il va de soi que le dernier chantier est particulièrement d’actualité, puisqu’il reviendra au Collège de donner corps au Développement professionel continu, un nouveau concept voulu par Roselyne Bachelot, mais dont on peine à définir précisément à quoi il ressemblera en médecine générale.

A Nice, la ministre a bien entendu défendu le concept et la modalité pratique assez souple qui l’accompagne avec le chèque formation. Mais elle n’ a pas vraiment précisé le contenu d’un DPC qui se cherche toujours un peu : «le développement professionnel continu reposera sur les nombreuses initiatives, de qualité, que vous avez mises en œuvre depuis des années,» s’est elle contentée de dire. C’est peut-être d’ailleurs pour cela qu’elle applaudit à «la création du collège de la médecine générale, qui illustre votre dynamisme, votre exigence de qualité.» La ministre salue cette «nouvelle étape vers la structuration de votre spécialité. Je serai très attentive à sa réussite. J’adresse d’ailleurs à Pierre-Louis Druais mes félicitations,» conclut-elle.

Paul Bretagne
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
PNNS

Le bio, les fruits à coques, les légumes secs entrent dans la nouvelle recette du PNNS

Depuis la création des premiers « repères nutritionnels » en 2001, les connaissances sur l’alimentation et l’activité physique ont évolué. À la suite des avis récents de l’Agence nationale de...1

La vaccination antigrippale en pharmacie sera bien étendue à toute la France en 2019

.

Les personnes pour qui la vaccination contre la grippe est recommandée pourront se faire vacciner dans toutes les pharmacies de France dès... 2

Coercition : Agnès Buzyn défend une réforme structurelle plutôt que la contrainte

Agnès Buzyn

Les cahiers de doléances, mis en place dans le cadre du Grand débat, font ressortir un constat clair : les Français considèrent que la... Commenter

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir