Schizophrénie - Une prévention possible ?

SchizophrénieUne prévention possible ?

02.04.2010

Des travaux récents ont permis d’identifier des marqueurs paracliniques prédictifs de la maladie

" Plus on aborde précocément l'hypothèse d'une schizophrénie débutante, mieux c'est, car il faut traiter cette pathologie au plus tôt pour mieux la soigner » explique le Dr Alain Braconnier. Plusieurs signes peuvent donner l’alerte au moment de l’adolescence à la phase dite « prodromique » : diminution de l'attention et de la concentration, anxiété ou humeur dépressive, altération globale du fonctionnement social et scolaire... Mais la sensibilité et la spécificité de ces signes cliniques...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Le maire de Bourges veut obliger les nouveaux médecins à s'installer trois ans dans les déserts

Voilà qui ne devrait pas plaire aux partisans de la liberté d'installation. Dans une lettre ouverte au président de la République, le maire de Bourges Pascal Blanc (MR), demande à Emmanuel Macron d...11

Un généraliste mayennais condamné à rembourser 150 000 euros, après avoir escroqué des patients

Lecteur de carte vitale

Deux ans d’emprisonnement avec sursis, une privation de droits civiques et civils et l’obligation de rembourser les victimes : la sanction... 8

Étude ANSM-CNAM : des troubles neuro-développementaux 4 à 5 fois plus élevés chez les enfants exposés in utero au valproate de sodium

Dépakine

L’ANSM et la Cnam ont présenté aujourd’hui les résultats d’une nouvelle étude sur le risque de troubles neuro-développementaux précoces... 1

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir