3 juin: 19 273 cas, 32 en France, faut-il vacciner la France entière ?

3 juin: 19 273 cas, 32 en France, faut-il vacciner la France entière ?

25.02.2010

La grippe porcine continue de s’étendre avec plus de 19 000 cas comptabilisés dans le monde,et la barre des 10 000 franchie aux Etats-Unis. La France recense désormais 32 cas. Dans l’Hexagone, le débat est ouvert autour d’une vaccination systématique de toute la population. Et pendant ce temps, l’OMS estime que la phase de pandémie est proche.

« Au niveau mondial, nous pensons que nous sommes en phase cinq (pandémie «imminente»), mais nous nous rapprochons de la phase six » d'alerte pandémique maximale, a affirmé mardi le Dr Fukuda

. Selon le directeur adjoint de l’OMS, le monde «se rapproche» donc de sa première pandémie grippale du XXIe siècle, car il explique que le virus A(H1N1) commence à s'installer en dehors du continent américain. De « premières propagations» du virus dans la population de pays situés en dehors du continent américain sont observées, a relevé le directeur général adjoint de l'OMS, qui a cité le Royaume-Uni, le Japon, le Chili et l'Australie. « Cependant, a-t-il précisé, nous attendons toujours une activité réellement répandue (du virus) dans la population de ces pays », a ajouté le Dr Keiji Fukuda.

Le virus A(H1N1) de la grippe porcine a contaminé 19 273 personnes dans 66 pays et a fait 117 morts, d'après le dernier bilan communiqué mercredi. Pourtant, sur les conseils d'experts internationaux consultés lundi, l'OMS a décidé de tenir compte du critère de «gravité» de la maladie pour le passage en phase pandémique maximale. Au Mexique, foyer initial de l'épidémie, le bilan est passé mardi à 103 morts.Un premier cas mortel a été confirmé au Chili, cinquième pays à enregistrer un décès provoqué par le virus, a annoncé mardi le ministre de la Santé. Dans ce pays, le plus touché en Amérique du sud, le virus A(H1N1) a été détecté chez 360 personnes dont quatre dans un état grave. L'Egypte a annoncé mardi avoir enregistré son premier cas de grippe porcine, identifié chez une fillette venue des Etats-Unis, et qui constitue également le premier cas en Afrique. Avec bientôt 500 personnes contaminées, l'Australie est désormais le pays le plus touché de la région Asie-Pacifique, et le 4e au monde derrière les Etats-Unis, le Mexique et le Canada, ont annoncé mardi les autorités sanitaires du pays. Le Japon compte de son côté 370 cas recensés par l'OMS. Chaque jour, de nouveaux patients sont signalés, notamment dans des pays de l'hémisphère sud, confirmant les craintes de l'OMS d'une diffusion rapide du virus mutant à la faveur de l'hiver austral, propice aux épidémies grippales.

En Europe, 13 nouveaux cas ont été confirmés mardi en Espagne dans trois écoles de la région de Madrid, dont un dans une crèche. Premier pays européen officiellement contaminé, l'Espagne est, avec un total officiel de 178 cas confirmés lundi par l'OMS, le deuxième pays européen le plus touché derrière le Royaume. La France a quant à elle enregistré une demi-douzaine de nouveaux cas, passant à 32 cas confirmés. Et dans ce contexte, le débat autour de la vaccination systématique de toute la population a été lancé ce week-end. Même si les informations du Journal du dimanche annonçant une vaccination obligatoire des plus de trois ans l’automne prochain ont été démenties par le gouvernement, la réflexion autour d’une campagne vaccinale de grande envergure est désormais posée. Le ministère de la Santé a notamment confirmé que 50 millions de doses de vaccin ont déjà été préemptés auprès du laboratoires GSK. Selon le JDD, une vaccination massive dans l’Hexagone coûterait alors un milliard d’euros.

Paul Bretagne (avec AFP)
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bernard Jomier

Bernard Jomier, un généraliste sur les bancs du Sénat

« Ce sera sans doute mon activité la plus compliquée à arrêter. » Bien que devenu sénateur en septembre dernier, Bernard Jomier voulait absolument continuer à exercer en tant que généraliste. Il a...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Santé des LGBT+ : de l'importance d'être un généraliste friendly

Gay pride

De nombreux patients LGBT+ (lesbiennes, gay, bisexuels et trans...), par peur de leur jugement, n’évoquent pas leurs orientations sexuelles... 3

Zoom en vidéo [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients

Zoom en vidéo - [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients-0

Pour la première fois en 2018, le Congrès de Médecine Générale consacrait une plénière à la spécificité du soin pour les personnes LGBTI... 3

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir