20 mai: plus de 10 000 cas, la phase 6 d’alerte est imminente

20 mai: plus de 10 000 cas, la phase 6 d’alerte est imminente

25.02.2010

10 243 personnes ont été infectées par le virus H1N1 selon le dernier bilan publié mercredi. L’OMS pourrait décider de passer au niveau maximal d’alerte dès cette semaine.

Pour le quatrième jour consécutif, un millier de malades supplémentaires du virus A(H1N1) ont été diagnostiqués en 24 heures sur la planète, avec 10.243 personnes dans 41 pays et 80 morts, selon un dernier bilan fourni mercredi par l'OMS. En visite à Genève pour apporter son soutien à l'organisation onusienne qui tient son assemblée générale depuis lundi, le secrétaire de l'ONU Ban Ki-moon s'est rendu mardi au quartier général souterrain d'où l'OMS coordonne la riposte internationale à l'offensive du virus. Près de 4,9 milliards de doses de vaccin contre le virus pourrait être produits en un an, selon des prévisions de l'OMS présentées à cette occasion à des responsables d'importants groupes pharmaceutiques, dont Sanofi, Solvay, GSK et Novartis.

A ce jour, il n'existe pas de vaccin contre le virus A(H1N1), peu virulent mais qui pourrait cependant muter en une souche « beaucoup plus dangereuse », notamment s'il échange du matériel génétique avec le virus aviaire H5N1, craignent les experts de l'OMS. Une fois un vaccin trouvé et la fabrication lancée, l'organisation onusienne table sur une production de 94,3 millions de doses par semaine. Le groupe suisse Novartis a affirmé mardi avoir reçu le nouveau virus et attendre le feu vert de l'OMS pour démarrer la production à grande échelle du vaccin, estimant à quatre mois le délai nécessaire pour sa mise au point.

Selon les plans de bataille élaborés par l'autorité sanitaire mondiale pour faire face à des pandémies, c'est le passage en alerte maximale de niveau six qui donne le signal de départ pour cette production de vaccins. L'état d'alerte de niveau 5, décrété le 29 avril, reste pour l'instant maintenu, signifiant «l'imminence» d'une pandémie. Mais la phase 6 pourrait être décidée dans les prochains jours, avec la propagation rapide du virus au Japon, possible premier «foyer autonome de contamination» en dehors du continent américain où la maladie avait fait son apparition en mars. Le passage en phase 6 serait la reconnaissance de la première grande pandémie grippale du XXIe siècle, même s'il ne préjuge pas de la sévérité de la maladie, mais constate la propagation du virus sur la surface du globe.

Paul Bretagne (avec AFP)
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Oustric

Et si la future 4 e année de DES préparait l'installation ? le projet d'un généraliste contre les déserts

La désertification médicale est-elle une fatalité ? Même si la situation démographique est loin d'être réjouissante, le Pr Stéphane Oustric, nouveau président du Conseil départemental de Haute...6

NASH : beaucoup de molécules en développement mais les hépatologues restent prudents

stétose hépatique

Très peu connue il y a à peine 10 ans, la NASH (ou stéato-hépatite non alcoolique) bénéficiera-t-elle bientôt de traitements médicamenteux... Commenter

Protection solaire : les Français mal informés et très négligeants

Expo solaire

Il y a encore du boulot ! En termes d'information, d'importants progrès doivent être menés pour que les Français aient un avis plus juste... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme : la mise à jour des vaccins courants est au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir