Hôpital 2012 - 883 millions de dotations par l’État

Hôpital 2012883 millions de dotations par l’État

10.02.2010

Roselyne Bachelot a annoncé mercredi la liste des établissements retenus pour être aidés dans leur modernisation dans le cadre du plan hôpital 2012. Des moyens pour les bâtiments et l’informatique mais pas pour les soignants.

  • 883 millions de dotations par l’État - 1

    883 millions de dotations par l’État

Donner d’une main pour reprendre de l’autre? La ministre de la Santé a annoncé mercredi en visite à l’hôpital Necker une dotation de 883 millions d’euros de l’État pour moderniser les hôpitaux français. Il s’agit de la première partie du plan Hôpital 2012. Sur cette tranche, 640 projets ont été retenus sur 2 000 dossiers de candidatures. Depuis le début du plan 2007, 85 % des investissements validés sont d’ordre immobilier et 15 % les systèmes d’information hospitaliers. Le secteur public a concentré la plus grande partie de ces dotations : 84,3 % contre 9,8 % pour le secteur privé lucratif. Le principe du plan Hôpital 2012 est de cofinancer pour moitié des projets de modernisation des hôpitaux : rénovation ou construction de bâtiment (Belfort-Montbéliard, Troyes, Blois ....), sécurisation (mise aux normes antisismiques à la Martinique par exemple), modernisation de l’informatique. Mais il s’agit aussi de favoriser les regroupements d’établissements.

Au niveau régional, l’Ile-de-France va bénéficier au titre de cette première tranche d’un montant de subventions de 432 millions d’euros, suivie par Rhône-Alpes (239 millions), PACA (160 millions), Nord-Pas-de-Calais (146 millions) et Pays-de-Loire (142 millions). La deuxième étape du plan, qui permettra à d’autres hôpitaux de faire acte de candidature va s’ouvrir dans les prochains mois, a indiqué Roselyne Bachelot mercredi matin. L’enveloppe totale prévue est de 5 milliards d’euros sur cinq ans.

Dans le même temps, le Président de la République a fixé pour 2012 un objectif de retour à l’équilibre des hôpitaux publics. L’Assistance publique/Hôpitaux de Paris a déjà ouvert le bal des restructurations. En janvier, son directeur Benoît Leclerc a confirmé la suppression de 3000 à 4000 postes d’ici à 2012 à l’occasion d’une vaste plan de réorganisation des hôpitaux parisiens et franciliens. Ces orientations doivent être validées par le ministère après les élections régionales. « Sur les effectifs, arrêtons la vision misérabiliste de l’hôpital, les deux tiers des hôpitaux français sont en excédent de gestion » a affirmé Roselyne Bachelot dans un entretien au quotidien Le Parisien/Aujourd’hui en France de mercredi.

Véronique Hunsinger avec AFP
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Nicolas Revel

L’Assurance maladie va financer un projet de recherche en médecine générale

Nicolas Revel a annoncé que l’Assurance maladie allait apporter son soutien  « institutionnel, technique et financier » à un projet de recherche du Collège national des généralistes enseignants ...Commenter

73% des Français estiment que le système de santé s'est dégradé ces 5 dernières années

Dégradation du système de santé

Les Français semblent en rupture avec la politique de santé de ces dernières années. Selon un sondage BVA* pour Les Contrepoints de la... Commenter

Les déserts médicaux disparaîtront d'ici « 7 à 8 ans » sans conventionnement sélectif, prédit le Dr Philippe Vermesch (SML)

Philippe Vermesch

Invité à débattre de la désertification médicale mercredi sur Public Sénat, le Dr Philippe Vermesch, président du Syndicat des médecins... 5

Cardiologie L’INSUFFISANCE CARDIAQUE Abonné

Echocardiographie

Compte tenu du vieillissement de la population, la prévalence de l'insuffisance cardiaque augmente et se situe entre 5 % à 10 % à partir de... Commenter

Formation UN OUTIL MÉTHODOLOGIQUE POUR OPTIMISER LES PRATIQUES ? Abonné

Formation

La formation des médecins et l'information aux patients sont le gage d'une amélioration des pratiques, avec à la clef un meilleur... Commenter

A découvrir