Accompagnement thérapeutique - Diabétiques et médecins généralistes plébiscitent Sophia

Accompagnement thérapeutiqueDiabétiques et médecins généralistes plébiscitent Sophia

26.01.2010

Expérimenté dans 11 départements, le programme d’accompagnement des patients diabétiques Sophia, lancé par l’Assurance-maladie au printemps 2008, compte désormais 53 000 adhérents. S’il est trop tôt pour en faire une évaluation médicale, la CNAMTS met en avant la satisfaction exprimée par les patients et leurs médecins traitants.

  • Diabétiques et médecins généralistes plébiscitent Sophia - 1

    Diabétiques et médecins généralistes plébiscitent Sophia

Lancé au printemps 2008, le programme d’accompagnement par l’Assurance-maladie des patients diabétiques compte désormais 53 000 adhérents dans 11 départements, dont depuis cet automne La Réunion au taux de prévalence du diabète proche de 8 %. Le taux d’adhésion est proche de 30 % pour les départements de métropole avec un record à Auch où 41 % des diabétiques ont signé un contrat. Dans les départements qui participent à l’expérimentation, 7 300 médecins traitants ont au moins un patient éligible au programme. Parmi eux, 6 300 ont au moins un patient qui a effectivement adhéré et 4 500 en ont quatre ou plus. Tous les médecins traitants reçoivent la liste de leurs patients invités à rejoindre Sophia ainsi que la liste des patients ayant adhéré. Ils reçoivent aussi tous les supports d’information destinés à leurs patients : le journal « sophia et vous », les livrets de la collection « Repères » et les courriers thématiques.

Au moment de l’adhésion de son patient, le médecin renseigne le questionnaire médical qui permet d’adapter le niveau d’accompagnement par les infirmières qui travaillent sur la plate-forme téléphonique. Les questionnaires médicaux, à actualiser chaque année, permettent aussi de mesurer l’évolution de l’état de santé du patient.

L’Assurance-maladie juge qu’il est trop tôt pour évaluer médicalement le dispositif, mais met d’ores et déjà en avant ses études de « satisfaction ». Ainsi, 80 % des patients adhérents sont satisfaits du service et 90 % sont prêts à le recommander à un autre malade. Ils sont 9 sur 10 à trouver que Sophia les aide à comprendre le diabète et ses complications. Et 86 % déclarent que le service est « complémentaire du médecin traitant ».

7 généralistes sur dix satisfaits

Côté médecin justement, une étude de satisfaction auprès de 500 généralistes qui ont un patient dans le dispositif, donne des retours positifs. Ainsi, 70 % des praticiens interrogés trouvent que « c’est une bonne chose que l’Assurance-maladie s’investisse dans l’accompagnement des patients atteints de maladies chroniques ». Selon cette enquête, Sophia relaie les messages du médecin (pour 70 % des généralistes interrogés), n’empiète pas sur la relation médecin/patient (77 %) et est « pédagogique et informatif » pour les patients (72 %). « La grande majorité des médecins sont favorables à Sophia, se réjouit le directeur de la CNAMTS, Frédéric van Roekeghem. Ce résultat n’était pas forcément intuitif ».

La montée en charge se poursuivra en 2010 dans de nouveaux départements avec pour objectif de doubler le nombre de patients adhérents. Roselyne Bachelot avait annoncé à l’automne dernier la généralisation progressive de Sophia. Le premier ministre vient de confier au député UMP Denis Jacquat une mission de six mois pour « élaborer des propositions concrètes susceptibles d'assurer un déploiement national rapide et pérenne des programmes d'éducation thérapeutique ».

Véronique Hunsinger
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Le Pr Grimaldi propose d'autoriser les étudiants recalés et « motivés » à s'installer cinq ans dans un désert

Au lendemain des annonces de suppression du numerus clausus et des épreuves classantes nationales informatisées (ECNi), le Pr André Grimaldi, professeur émérite en diabétologie au CHU de la Pitié,...20

Une interne bordelaise lance une websérie sur YouTube pour sensibiliser les étudiants au suicide

.

Pour sensibiliser les étudiants au sujet du suicide, Marine Quéroué, interne en santé publique à Bordeaux, a lancé le 10 septembre une... 1

Les généralistes toujours frileux sur la vaccination en pharmacie

vaccination

L’expérimentation pour la vaccination antigrippale en pharmacie va rentrer dans sa deuxième année. Les Hauts-de-France et l’Occitanie vont... 3

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir