HBP - Savoir en parler simplement

HBPSavoir en parler simplement

20.11.2009

La grande majorité des hommes seront confrontés à l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) en vieillissant. Souvent asymptomatique à ses débuts, l’évolution de l’HBP fait courir le risque de troubles urinaires et de complications éventuelles qui doivent inciter à interroger le patient sur ses symptômes et à les traiter en cas de gêne.

  • Savoir en parler simplement - 1

Plus d’un homme sur deux présente une prostate de gros volume après 50 ans et plus de 80 % après 70 ans. Cette hypertrophie dite bénigne, s’accompagne d’une gêne dans 20 % des cas et de troubles urinaires sévères dans 3% des cas. La pollakiurie nocturne et l’impériosité sont les symptômes les plus précoces et doivent servir d’alerte pour le diagnostic. « Il est facile de détecter certains troubles urinaires chez des patients de plus 50 ans avec des questions très simples posées au cours...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Oustric

Et si la future 4 e année de DES préparait l'installation ? le projet d'un généraliste contre les déserts

La désertification médicale est-elle une fatalité ? Même si la situation démographique est loin d'être réjouissante, le Pr Stéphane Oustric, nouveau président du Conseil départemental de Haute...4

NASH : beaucoup de molécules en développement mais les hépatologues restent prudents

stétose hépatique

Très peu connue il y a à peine 10 ans, la NASH (ou stéato-hépatite non alcoolique) bénéficiera-t-elle bientôt de traitements médicamenteux... Commenter

Protection solaire : les Français mal informés et très négligeants

Expo solaire

Il y a encore du boulot ! En termes d'information, d'importants progrès doivent être menés pour que les Français aient un avis plus juste... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme : la mise à jour des vaccins courants est au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir