Enquête ObEpi-Roche 2009 - Presqu’un adulte sur six est obèse

Enquête ObEpi-Roche 2009Presqu’un adulte sur six est obèse

10.11.2009

On compte de plus en plus d’obèses en France car on devient obèse de plus en plus jeune. En outre, les femmes sont de plus en plus touchées par des obésités sévères. Tels sont les enseignements de l’enquête trisannuelle ObEpi-Roche 2009 présentés ce mardi.

  • Presqu’un adulte sur six est obèse - 1

    Presqu’un adulte sur six est obèse

La population française grossit progressivement et l’obésité survient de plus en plus tôt. En outre, les femmes sont les plus touchées par les obésités sévères. Tels sont les principaux messages de la 5e édition de l’enquête nationale trisannuelle ObEpi-Roche 2009 sur la prévalence du surpoids et de l’obésité, rendus publics ce mardi. « L’obésité concerne 14,5 % de la population française de plus de 18 ans » a annoncé le Dr Marie-Aline Charles (INSERM, Unité 780). De plus, « on a l’impression que toute la population se déplace vers un niveau de corpulence élevée » a-t-elle ajouté. En 12 ans, l’obésité a progressé de 70 % soit 243 000 personnes qui deviennent obèses chaque année. Sur cette période, la population a grossi française a grossi en moyenne de 3,1 kg, grandit de 0,5 cm et pris 4,7 cm de tour de taille. Durant les études successives, l’augmentation a concerné indifféremment les hommes et les femmes mais à partir de 2000, la tendance haussière s’est aggravée chez les femmes surtout pour les formes sévères d’obésité. « Aucune tranche d’âge n’est épargnée mais l’augmentation est très importante chez le jeune » a précisé la spécialiste. Les plus de 65 ans sont, eux aussi, touchés. « L’obésité et le surpoids concernent 59,1 % des plus de 65 ans, soit 17,9 % de plus que la moyenne nationale » a indiqué le Pr Arnaud Basdevant (Pitié-Salpêtrière-Université Paris 6). « Il existe des formes graves d’obésité alors que l’on croyait que l’obésité s’accompagnait d’une mortalité précoce ». L’obésité est deux plus fréquente dans les familles à revenus très modestes par rapport à la tranche des foyers les plus aisés. Géographiquement, elle affecte davantage les régions Nord (20 % d’obèse), dans l’Est (17 %) et le bassin parisien (16,6 %).

Effet génération

La prise de conscience des anomalies métaboliques du surpoids a changé la donne de la prise en charge. 37 % des obèses sont traités pour une hypertension artérielle, 25 % pour une dyslipidémie et 14 % pour un diabète. « La fréquence d’un traitement pour HTA, diabète et cholestérol est douze fois plus important chez l’obèse » a expliqué le Pr Basdevant en saluant les progrès réalisés au cours des trente dernières années. Si les obèses ont une longévité accrue, ils souffrent de complications articulaires, respiratoires, cardiaques ou urinaires avec un risque plus élevé de développer un cancer.Il y a également tous les problèmes de logistiques et d’équipement pour des personnes âgées en surpoids. L’augmentation de l’obésité évolue parallèlement entre les différentes générations. « De génération en génération on devient obèse de plus en plus tôt » a expliqué le Dr Marie-Aline Charles. Par exemple, le seuil d’obésité de 10 % a été atteint à 49 ans pour les personnes nées en 1946 alors qu’il a été franchi à 32 ans pour ceux nés en 1973. « Si ça continue, nous ne serons pas près de voir diminuer l’obésité » a indiqué cette spécialiste. La tendance internationale est à la hausse particulièrement aux États-Unis ou en Grande-Bretagne. À la question de l’efficience des campagnes de prévention, le Pr Basdevant a indiqué que l’impact des mesures était à envisager sur le long terme.

L’enquête ObEpi 2009 réalisée par TNS Healthcare Sofres auprès de 25 286 adultes est la 5e édition depuis 1997. Elle est financée par les laboratoires Roche.
Dr Muriel Gevrey
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Pétition

IVG : une pétition réclamant le retrait de la clause de conscience récolte 40 000 signatures

Les propos anti-IVG du Dr de Rochambeau n’en finissent plus de faire des remous. Le 12 septembre, la maire adjointe des Lilas (Seine-Saint-Denis), Madeline Da Silva,  a lancé une pétition pour...10

[Vidéo] Avec 1 480 morts supplémentaires cet été, la canicule a tué 10 fois moins qu'en 2003

Canicule

Même avec 1 480 décès supplémentaires, la surmortalité qui a accompagné l’épisode caniculaire de cet été a été qualifiée de « limitée » par... 6

Les IPA démarrent leur formation, leur statut et rémunération restent flous

Table ronde de l'Ordre infirmier sur les Infirmiers en pratique avancée

Très attendues, les formations des infirmières en pratique avancée (IPA) ont débuté début septembre dans les Universités d'Aix-Marseille et... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir