Ceux qui connaissent les "recos" et ceux qui n’en veulent pas
Sommaire
Retour à l'accueil
close
Formation (2/3)

Ceux qui connaissent les "recos" et ceux qui n’en veulent pas

06.11.2009

Plus on est jeune, plus on est un homme, plus on exerce en groupe et plus on adhère à l’évidence based medecine. L’étude de la Drees dresse ce portrait robot du médecin qui adhère aux recommandations de bonnes pratiques. Elle a en effet testé la connaissance et l’opinion des médecins vis-à-vis de six "recos". Gloablement neuf sur dix déclaraient en utiliser au moins une, mais seul un sur dix les connaissaient et utilisaient toutes. Si celle qui concerne l’obésité du sujet jeune semble la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Téléconsultation

Téléconsultation : l’arrivée de nouveaux acteurs du privé agace la profession

Les négociations conventionnelles sur la télémédecine, qui devront donner un cadre aux actes de téléconsultation et de télé-expertise, ont commencé jeudi 18 janvier. Des entreprises commerciales n...Commenter

DPC : les jeunes médecins disposeront bientôt d'actions spécifiques

Simulation

L'Agence nationale du développement professionnel continu (ANDPC) a entrepris depuis sa création, il y a plus d'un an, de renforcer la... Commenter

Choc toxique et tampon : le BEH rappelle les règles

Staphylocoque doré

Le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) du 22 janvier fait le point sur 5 cas de choc toxique staphylococcique d’origine menstruelle... Commenter

Urologie L’hyperactivité vésicale Abonné

Urologie - L’hyperactivité vésicale-0

Même si, chez la femme, ce syndrome est assez souvent idiopathique, il est important de rechercher et de traiter les causes sous-jacentes.... Commenter

Recommandation SATURNISME : QUELS ENFANTS DÉPISTER ? Abonné

peinture plomb

Le Haut conseil de santé publique (HCSP) vient d’actualiser ses recommandations sur le dépistage et la prise en charge des intoxications... Commenter

A découvrir