Prix - Le Nobel de médecine attribué à un trio anglo-saxon

PrixLe Nobel de médecine attribué à un trio anglo-saxon

05.10.2009

Trois américains ont été retenus cette année pour leur travaux sur la télomérase, une enzyme qui est impliquée dans le vieillissement cellulaire. Et qui joue également un rôle déterminant dans la cancérisation des cellules.

  • Le Nobel de médecine attribué à un trio anglo-saxon - 1

    Le Nobel de médecine attribué à un trio anglo-saxon

Le prix Nobel de médecine qui ouvre traditionnellement la saison des Nobel a été décerné lundi 5 octobre en fin de matinée à trois chercheurs américains. Il récompense l’australo-américaine Elizabeth Blackburn, et les américains Carol Greider et Jack Szostak pour leurs travaux sur la télomérase, une enzyme chromosomique. Les trois chercheurs ont été récompensés « pour avoir résolu un problème majeur de la biologie: comment les chromosomes peuvent être copiés de façon complète lors de la division cellulaire et comment ils sont protégés de la dégradation ». « Les lauréats du Nobel ont montré que la solution est à chercher aux extrémités des chromosomes - les télomères - et dans l'enzyme qui les forme - la télomérase », a précisé l'assemblée Nobel de l'institut Karolinska d’où le nom des lauréats a été annoncé. L’enzyme intervient dans la division cellulaire en assurant une copie fidèle du chromosome. Plusieurs hypothèses partent du principe que le raccourcissement progressif des télomères des cellules intervient dans le vieillissement. Quand le télomère devient trop court, il ne joue plus son rôle protecteur. La cellule va interpréter ce phénomène comme une modification de l’ADN, et entrer dans un mécanisme de mort cellulaire (apoptose). L’activité de la télomérase joue aussi un rôle dans le processus de cancérisation.

• Elizabeth Blackburn, qui détient la double nationalité américaine et australienne, est née en 1948. Elle enseigne depuis 1990 à l'Université de Californie, à San Francisco.

• Carol Greider est née en 1961. Elle travaille au département de biologie moléculaire et de génétique à la Johns Hopkins University School of Medicine de Baltimore depuis 1997.

• Jack Szostak, est né en 1952 à Londres. Il est de nationalité américaine, travaille depuis 1979 à la Harvard Medical School et enseigne la génétique au Massachusetts General Hospital de Boston.

Le trio de chercheurs succède aux Français Luc Montagné et Françoise Barré-Sinoussi, distingués l'an dernier pour leur découverte du virus du sida, et à l'Allemand Harald zur Hausen, primé pour ses travaux sur le cancer du col de l'utérus. La remise du prix Nobel de Médecineaura lieu le 10 Décembre à Stockholm.

Dr Muriel Gevrey
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Porte monnaie

Les maîtres de stage s'insurgent du « retard inacceptable » de leur rémunération

À quelques semaines de la rentrée universitaire, la colère grimpe chez les maîtres de stage des universités. Le Syndicat national des enseignants de médecine générale (SNEMG) soutenu par les...3

Un généraliste « légaliste » dépose une plainte pour empêcher Jérôme Cahuzac d'exercer

Jérôme Cahuzac

Le Dr Alain Choux enrage. Ce généraliste parisien ne supporte pas l'idée que le Dr Cahuzac, récemment condamné à quatre ans... 13

[VIDEO] Une commune vendéenne mise sur l'humour noir pour recruter des généralistes

.

« Plus de médecin, fini, terminées les salles d'attente bondées. La commune ne veut pas de médecin ». C'est en jouant l'ironie que la commun... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir