Prix - Le Nobel de médecine attribué à un trio anglo-saxon

PrixLe Nobel de médecine attribué à un trio anglo-saxon

05.10.2009

Trois américains ont été retenus cette année pour leur travaux sur la télomérase, une enzyme qui est impliquée dans le vieillissement cellulaire. Et qui joue également un rôle déterminant dans la cancérisation des cellules.

  • Le Nobel de médecine attribué à un trio anglo-saxon - 1

    Le Nobel de médecine attribué à un trio anglo-saxon

Le prix Nobel de médecine qui ouvre traditionnellement la saison des Nobel a été décerné lundi 5 octobre en fin de matinée à trois chercheurs américains. Il récompense l’australo-américaine Elizabeth Blackburn, et les américains Carol Greider et Jack Szostak pour leurs travaux sur la télomérase, une enzyme chromosomique. Les trois chercheurs ont été récompensés « pour avoir résolu un problème majeur de la biologie: comment les chromosomes peuvent être copiés de façon complète lors de la division cellulaire et comment ils sont protégés de la dégradation ». « Les lauréats du Nobel ont montré que la solution est à chercher aux extrémités des chromosomes - les télomères - et dans l'enzyme qui les forme - la télomérase », a précisé l'assemblée Nobel de l'institut Karolinska d’où le nom des lauréats a été annoncé. L’enzyme intervient dans la division cellulaire en assurant une copie fidèle du chromosome. Plusieurs hypothèses partent du principe que le raccourcissement progressif des télomères des cellules intervient dans le vieillissement. Quand le télomère devient trop court, il ne joue plus son rôle protecteur. La cellule va interpréter ce phénomène comme une modification de l’ADN, et entrer dans un mécanisme de mort cellulaire (apoptose). L’activité de la télomérase joue aussi un rôle dans le processus de cancérisation.

• Elizabeth Blackburn, qui détient la double nationalité américaine et australienne, est née en 1948. Elle enseigne depuis 1990 à l'Université de Californie, à San Francisco.

• Carol Greider est née en 1961. Elle travaille au département de biologie moléculaire et de génétique à la Johns Hopkins University School of Medicine de Baltimore depuis 1997.

• Jack Szostak, est né en 1952 à Londres. Il est de nationalité américaine, travaille depuis 1979 à la Harvard Medical School et enseigne la génétique au Massachusetts General Hospital de Boston.

Le trio de chercheurs succède aux Français Luc Montagné et Françoise Barré-Sinoussi, distingués l'an dernier pour leur découverte du virus du sida, et à l'Allemand Harald zur Hausen, primé pour ses travaux sur le cancer du col de l'utérus. La remise du prix Nobel de Médecineaura lieu le 10 Décembre à Stockholm.

Dr Muriel Gevrey
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...Commenter

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2-0

Les médecins ont encore un an pour répondre à leur obligation triennale de développement professionnel continu (DPC). Les généralistes... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir