Grippe A - Les opinions des PH et des MG sur le nouveau virus

Grippe ALes opinions des PH et des MG sur le nouveau virus

17.09.2009

Les généralistes libéraux se sentent plus concernés par la grippe H1N1 que leurs confrères hospitaliers. Pourtant, selon une enquête réalisée en ville et à l’hôpital, les seconds iront plus volontiers se faire vacciner que les premiers. Les uns et les autres s’accordent sur une chose: dans la prise en charge des patients, l’articulation ville-hôpital est à préciser. Et à améliorer...

  • Les opinions des PH et des MG sur le nouveau virus - 1

    Les opinions des PH et des MG sur le nouveau virus

La nouvelle grippe c’est plus l’affaire des médecins libéraux ques des hospitaliers: 73% des généralistes (contre seulement 58% des hospitaliers) se déclarent en effet majoritairement « concernés par le sujet de la grippe H1N1». Pour le reste, si « d’une façon générale », les médecins estiment bénéficier d’une bonne information concernant les questions d’intendance en matière d’acquisition de matériel contre le virus, à peine un praticien sur deux, en revanche, déclare se sentir concerné par l’organisation mise en œuvre (47% chez les généralistes et 58% chez les hospitaliers). Enfin, 56% des médecins déplorent l’absence d’une organisation ville-hôpital en matière de gestion de la pandémie grippale. Tels sont les premiers enseignements issus d’un questionnaire inédit, mené conjointement par la Coordination médicale hospitalière (CMH) et le syndicat MG-France, présenté ce jeudi. « Ce questionnaire a obtenu 4 027 réponses recueillies entre le 6 et le 12 septembre, le plus récent et le plus complet à ce jour dans la mesure où il concerne pour 57% la communauté hospitalière et pour 39% les médecins généralistes », explique le président de MG-France, le Dr Martial Olivier-Koehret.

Pour autant, dans le contexte incertain qui entoure encore la vaccination, c’est un autre résultat du même questionnaire qui soulève des interrogations. En l’occurrence, seulement 47% des généralistes serait eux-mêmes prêts à se faire vacciner contre le virus H1N1. C’est moins que les 56% d’hospitaliers qui se disent prêts à le faire. « Cette incertitude réside surtout dans le fait que ce sont aujourd’hui surtout les médias qui véhiculent l’information en matière de risque pandémique. Avec beaucoup d’infos contradictoires. Il est donc difficile pour les médecins traitants de délivrer un message stable à leurs patients », analyse le Dr Olivier-Koehret. D’autant plus, que manifestement, les généralistes eux-mêmes ne savent pas trop quelle stratégie préventive adopter »…

Il est en revanche, un domaine sur lequel médecins hospitaliers et libéraux s’accordent : celui de la nécessité d’une meilleure coordination ville-hôpital. Les deux communautés demandent donc aux pouvoirs publics la constitution d’une cellule ad hoc d’aide à la décision. Ainsi qu’une meilleure diffusion du modus operandi de la prise en charge ville-hôpital. En effet, plus d’un médecin interrogé sur deux « ne connaît pas de circuit identifié ».

Quant à la dernière doléance des médecins traitants, elle repose sur le simple bon sens et s’adresse à leurs différents partenaires, l’assurance-maladie en tête : améliorer le retour d’information au généraliste consécutif à la vaccination (ou à la non vaccination quelle que soit l’origine du refus).

François Petty
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les portraits de l'été Aviscène, la médecine à la vie comme à la scène

« Aviscène » est un interne boute-en-train. Étudiant en médecine à la vie, Youtubeur et comédien à la scène, Aviscène (il souhaite rester anonyme) est un hyperactif et cela s'entend dans son...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Un dépistage organisé… mais à deux vitesses

Photo lead

Lancé mi-mai, le programme de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus cible surtout les femmes qui échappent au dépistage.... Commenter

Zoom en vidéo [Vidéo] Selon la revue Science, des gènes s'activent après la mort

Gènes

Chez des souris et des poissons zèbres, des chercheurs ont étudié l'activité de plus de 1000 gènes qui sont actifs dans les 4 jours après... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir