Limiter les apports protéiques chez les enfants de moins de trois ans

Limiter les apports protéiques chez les enfants de moins de trois ans

04.09.2009

Les apports lactés doivent garantir aux enfants le calcium nécessaire à leur croissance et leur développement. Cependant, les produits laitiers sont riches en protéines, risquant de surcharger le métabolisme de l’enfant. Entre lait de croissance et diversification alimentaire, l’équilibre entre apports calciques et protéiques doit être trouvé.

  • Limiter les apports protéiques chez les enfants de moins de trois ans - 1

« Une quantité de 500 ml de lait (ou 500 mg d’équivalent lacté : yaourt, fromage…) par jour est souhaitable chez les enfants âgés de un à trois ans en ne dépassant pas 800 ml ». Ces recommandations de la Société Française de Pédiatrie ont au moins deux objectifs : garantir un apport suffisant en calcium et limiter l’apport en protéines afin de ne pas surcharger le métabolisme de l’enfant. Mais en parallèle, la diversification alimentaire augmente progressivement les apports en protéines...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Généraliste
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Généraliste
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Sénat

Le forfait de réorientation des urgences supprimé par le Sénat

Un petit tour et puis s'en va. Adopté fin octobre par l'Assemblée nationale, l'amendement au budget de la Sécu visant à expérimenter pendant trois ans le versement d'un forfait de 60 euros aux...Commenter

« Les assistants ne profiteront qu'à une minorité de médecins », redoutent Les Généralistes-CSMF

.

Favorables dans l'ensemble au plan gouvernemental « Ma santé 2022 » dont le coup d'envoi doit officiellement être donné ce lundi, les... 2

« Bébés nés sans bras » : la DGS lance un dispositif national de surveillance

Bébé

C’est un peu une aiguille dans une meule de foin que les autorités sanitaires recherchent en lançant une enquête nationale sur les cas... Commenter

ORL  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE Abonné

ORL -  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE-0

Si des symptômes ORL persistent, même en l’absence de lésion évidente il faut rapidement adresser le patient à l’ORL pour rechercher une... Commenter

Anticoagulation LES AOD PASSÉS AU CRIBLE Abonné

Thrombose

Cette étude britannique du BMJ a comparé les risques et les bénéfices des trois AOD les plus prescrits à ceux de la warfarine. Les données... Commenter

A découvrir