Université d’été - Cannes, Lyon, Strasbourg: vos syndicats font aussi leur rentrée

Université d’étéCannes, Lyon, Strasbourg: vos syndicats font aussi leur rentrée

02.09.2009

Au boulot ! Anticipant de quelques semaines la reprise des négociations sur la nouvelle convention, la CSMF et le SML tiendront leurs universités d’été le week-end du 20 septembre. Les interventions de Roselyne Bachelot à Cannes et de Frédéric van Rockeghem seront évidemment très commentées.

  • Cannes, Lyon, Strasbourg: vos syndicats font aussi leur rentrée - 1

    Cannes, Lyon, Strasbourg: vos syndicats font aussi leur rentrée

Même s’ils font moins de bruit que les partis politiques et les syndicats de salariés en cette période de rentrée, les syndicats de médecins libéraux sacrifient eux aussi à leur rendez-vous de fin d’été. A tout Seigneur tout honneur, la CSMF tiendra sa XVème Université d’été du 18 au 20 septembre prochains. Pour la troisième année consécutive, la Conf’ restera fidèle à Cannes pendant ces trois journées. Et malgré des relations plutôt tendues avec le ministère de la Santé ces derniers mois, le syndicat de Michel Chassang (photo à droite) sera l’hôte de Roselyne Bachelot le dimanche 20. A quelques jours de la reprise des négociations conventionnelles et de la présentation du PLFSS 2010, le discours de la ministre sera évidemment très attendu. Son message aux médecins devrait donner le « la » des discussions à venir et du cadre budgétaire qui les encadrera.

Côté programme (« Après la réforme, les nouveaux défis de la médecine libérale »), la CSMF planchera sur des sujets d’actualité, soit du fait de l’entrée en application de la réforme Bachelot (FMC, Sros ambulatoires, nouveaux modes d’exercice, coopérations professionnelles…), soit du fait de l’imminence du round conventionnel (Capi, nomenclature et rémunérations des médecins…). Concernant le nouveau contrat d’amélioration des pratiques individuelles (CAPI) qui semble faire un tabac auprès des généralistes (8000 adhésions à ce jour) et que la Cnamts ambitionne désormais de généraliser, la Conf’ a obtenu la participation de Frédéric Van Roekeghem, patron de la cnamts, qui interviendra samedi 19 en fin d’après midi au cours d’une table ronde au titre un rien « provo » : « Le Capi est-il un danger ? »

Le même jour, mais un peu plus tôt dans la matinée, on retrouvera le directeur général de l’Uncam à Lyon où il dressera les « perspectives pour la prochaine convention » devant les troupes du SML, en duo avec son médecin conseil national, le Pr Hubert Allemand. Pour cette Xème université d’été –la première sans Dinorino Cabrera son leader historique-, le Syndicat de la Médecine Libérale change de formule : il troque le cadre enchanteur du Club Med d’Opio (Alpes Maritimes) pour le cadre plus studieux du centre de Congrès de Lyon. Le syndicat du Dr Christian Jeambrun (photo à gauche) se passera de la présence de la ministre de la Santé -qui officiellement n’a d’ailleurs pas été invitée- pour se concentrer sur son projet conventionnel.

Au boulot ! Dès le vendredi 18 septembre, les responsables du SML seront invités à s’inscrire dans chacun des cinq ateliers proposés : informatisation et télétransmission, exercice de la médecine générale et permanence de soins, place des MEP dans le système de soins, place des spécialités cliniques, et enfin, plateaux techniques lourds. Rebelote le lendemain, avec des ateliers thématiques : accès aux soins, parcours de soins, nouvelles contractualisations, informatisation et convention, partenariat conventionnel. La synthèse de tous ces travaux sera donné le lendemain dimanche, mais à huis clos. Il faudra sans doute attendre un peu pour connaître les propositions du SML pour la nouvelle convention.

A noter, pour clore le programme des universités d’été, que l’Unapl (Union nationale des professions libérales) organisera la sienne avec une semaine d’avance sur le SML et la CSMF. A Strasbourg, l’UNAPL doit notamment plancher sur les conséquences financières de la crise pour les professions libérales. Et Alain Vasconsin, son président, recevra le 11 septembre, Hervé Novelli. Alors que les libéraux craignent de faire les frais de la réforme de la taxe professionnelle, les oreilles du Secrétaire d’Etat au commerce et à l’artisanat pourraient siffler…

Enfin, les généralistes des hôpitaux locaux se sont donné rendez-vous à La Tour du Pin dans l’Isère. Ils y tiendront leurs XVIIèmes Assises et plancheront notamment sur la prise en charge de la douleur à l’hôpital local .»

Paul Bretagne
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir