AZF, le diagnostic des médecins toulousains

AZF, le diagnostic des médecins toulousains

27.02.2009

Ce 21 septembre 2001, ils étaient à leur cabinet. Alors que s’est ouvert lundi le procès, quatre généralistes de la ville rose se souviennent. Souvent tue, sept ans après le drame, l’affaire a réveillé les solidarités et donné le signal du renouveau jusqu’aux infrastructures sanitaires.

  • AZF, le diagnostic des médecins toulousains - 1
  • AZF, le diagnostic des médecins toulousains - 2

    AZF, le diagnostic des médecins toulousains

  • AZF, le diagnostic des médecins toulousains - 3
  • AZF, le diagnostic des médecins toulousains - 4

« Il y a comme une chape de plomb au-dessus de ce procès », diagnostique le Dr Michel Combier. Un tabou ? « Non. Seulement une forme de consensus qui fait que simplement, on n’en parle pas ». Pour autant, le chef de file de l’Unof, qui a tombé la casquette syndicale pour nous répondre depuis son cabinet toulousain, reconnaît avoir peu de patients directement touchés par l’explosion du site AZF, le 21 septembre 2001. Son cabinet est en effet, assez éloigné du lieu où l’explosion s’est...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bercy

Bercy suggère « d'adapter » la liberté d'installation des médecins en zone surdotée

La désertification médicale n'inquiète pas seulement les autorités de santé et la population. Elle préoccupe aussi le ministère de l'Économie et des Finances. Au point que la Direction générale du...11

Homéopathie : rejet de deux plaintes pour anticonfraternité, « la liberté d'expression » invoquée

Granules

À chaque audience sa décision. Alors que les chambres disciplinaires de première instance (CDPI) des conseils de l'Ordre de Champagne-Ardenn... 1

En France, la mortalité néonatale reste élevée, sans que l’on sache pourquoi, alerte le Collège des gynécos

réanimation enfant

La mortalité néonatale (entre 0 et 28 jours) est plus élevée en France que dans la plupart des pays européens. « Ce taux de 2,4/ 1000... 1

LE CNGE S’EN PREND À L’ALCOOL Abonné

Verre de vin

Après son avis de juin dernier sur le repérage nécessaire des usages d’alcool à risque, le conseil scientifique du CNGE poursuit cet... Commenter

Pédiatrie ÉVALUER ET TRAITER LA DOULEUR DE L'ENFANT Abonné

Echelle douleur

En 20 ans, la reconnaissance et la prise en charge de la douleur l’enfant ont fait des progrès considérables. L’arsenal thérapeutique... Commenter

A découvrir