La loi du 6 juillet 1989, transposant une directive communautaire du 25 juillet 1985, organise un système de responsabilité du fait des produits défectueux, qui s’applique notamment aux produits pharmaceutiques. L’article 1386-9 du Code civil prévoit : « Le demandeur doit prouver le dommage, le défaut et le lien de causalité entre le défaut et le dommage ». - Hépatite B : le point sur la jurisprudence

La loi du 6 juillet 1989, transposant une directive communautaire du 25 juillet 1985, organise un système de responsabilité du fait des produits défectueux, qui s’applique notamment aux produits pharmaceutiques. L’article 1386-9 du Code civil prévoit : « Le demandeur doit prouver le dommage, le défaut et le lien de causalité entre le défaut et le dommage ».Hépatite B : le point sur la jurisprudence

20.02.2009

La Cour de cassation a procédé à un revirement de jurisprudence sur la question du lien de causalité entre la vaccination contre l’hépatite B et la survenance d’une sclérose en plaques. Quelles sont les conséquences d’une telle décision ?

La Cour de cassation avait toujours rejeté les demandes d’indemnisation intentées contre les fabricants de vaccins contre l’hépatite B . Elle avait notamment affirmé dans un arrêt en date du 27 février 2007 (www.legeneraliste.fr) que « en l’état actuel des connaissances scientifiques, il n’y a pas lieu de présumer que la survenance de la sclérose en plaque est imputable au vaccin contre l’hépatite B ». Puis deux arrêts rendus le 22 mai 2008 ont opéré un revirement de...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Ecorché

Une oncologue australienne alerte sur les dangers de la "super spécialisation" de la médecine moderne

La "super spécialisation" de la médecine représente-t-elle un danger pour le bien-être des patients ? C'est ce qu'affirme le Dr Ranjana Srivastava, une oncologue australienne, dans une tribune...Commenter

L’Ordre fait appel des sanctions infligées à dix médecins signataires d’une tribune anti-homéopathie Abonné

Siège du Cnom

Pris à partie depuis la condamnation à une interdiction d’exercice de trois mois avec sursis d'un médecin signataire d'une tribune... 5

Le Généraliste a lu pour vous Les macrolides suspectés d’effet tératogène cardiaque

femme enceinte

Chaque samedi, la rédaction du Généraliste vous résume en quelques lignes une sélection d’articles issus de la littérature internationale.... Commenter

Gastro-entérologie MICI : PRISE EN CHARGE ET SURVEILLANCE Abonné

MICI

Le généraliste a une place centrale dans le diagnostic et le traitement des MICI, mais aussi dans la prévention de leurs complications et... Commenter

Rhumatologie VITAMINE D : QUELLE SUPPLÉMENTATION ? Abonné

Complément

Pour les patients ostéoporotiques ou à risque d’ostéoporose, il a été récemment suggéré qu’une supplémentation journalière modérée en... Commenter

A découvrir