Courrier des lecteurs

Vous avez dit désert médical ?  Abonné

Publié le 17/06/2016

Un maire d’une commune de 700 habitants des Hautes-Pyrénées a exprimé son courroux dans la presse car il s’est vu dépossédé de son bien le plus cher pour sa commune : son médecin généraliste. En fait, cet édile avait investi une somme rondelette pour obtenir cette denrée rare. Il n’avait pas hésité à recourir à une société privée pour trouver le praticien « adéquat ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte