Travail en équipe : plusieurs syndicats claquent la porte des négociations

Publié le 28/05/2014

Encore raté. Après plusieurs reports la première séance de négociations visant à rémunérer le travail en équipe des professionnels de santé ne s’est pas déroulée sous les meilleurs auspices. En tout ce sont 48 organisations syndicales, représentant 18 professions qui devaient participer ce mercredi matin aux négociations. Mais les divergences persistent sur le périmètre de l’accord. Plusieurs syndicats estiment en effet que la négociation de l’accord cadre interprofessionnel (ACIP) doit se tenir avant celle des accords conventionnels interprofessionnels (ACI). Ils reprochent à l’ACI de ne pas concerner toutes les professions et de pouvoir être décliné et renégocié régionalement et soutiennent donc l’ACIP « qui constitue le cadre général naturel de cette nouvelle rémunération ».

Dans un communiqué la CSMF déclare « s’opposer à la méthode employée par l’assurance maladie pour imposer l’ACI et reléguer à un rang secondaire l’ACIP (…) La CSMF est venue ce matin dénoncer cette méthode et exiger l’ouverture de la négociation d’un ACIP en préalable à toute autre discussion concernant quelque ACI que ce soit. ».

UNPS, CSMF , CNPS ou la Fédération française des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs (FFMKR), entre autres, ont donc quitté la table des négociations avant même le début des discussions. Trois autres réunions préparatoires doivent encore avoir lieu, les 12 et 25 juin et le 9 juillet et une séance de signature à la mi-juillet.


Source : legeneraliste.fr