Trop de feuilles de soins papier...

Télétransmission : qu’est-ce qui coince encore ? Abonné

Publié le 18/04/2014
Télétransmission : qu’est-ce qui coince encore ?


VILLAREAL / BSIP

Cocorico ! Si l’on en croit le bilan de la ROSP annoncé la semaine dernière, la télétransmission aurait littéralement conquis les cabinets de médecine générale. Pourtant, le recours aux feuilles papiers reste non négligeable. Et, visiblement, ça agace dans certaines CPAM. Pourquoi ? La faute au système mis en place, selon une thèse récente qui a épluché les motifs de non-télétransmission en médecine générale.

L’affaire a fait grand bruit il y a un peu plus d’un mois. Tout a commencé par un tweet posté sur le réseau social à l’oiseau bleu. L’internaute @docteurmathieu y a publié une lettre qu’il venait de recevoir de la CPAM des Hauts-de-Seine l’informant qu’elle n’accepte plus les feuilles de soins non télétransmises à partir du 1er janvier 2014. Stupeur pour le jeune généraliste. Pour couronner le tout, la CNAM l’invite à « télétransmettre en mode dégradé en l’absence de Carte Vitale de l’assuré ou du bénéficiaire ». Il s’agit, en fait, de télétransmettre des feuilles de soins électroniques sans…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte