Soins non programmés : la rémunération des médecins tiendra compte du « service rendu aux usagers »  Abonné

Par
Publié le 27/08/2020

Crédit photo : GARO/PHANIE

Le ministère de la Santé souhaite une implication plus forte des médecins libéraux dans la prise en charge des soins programmés et demande que son financement ne passe pas par une « évolution généralisée de la rémunération à l'acte directe ». « Je souhaite que soient trouvées des solutions de financement au résultat qui tiennent compte du service effectivement rendu aux usagers dans le cadre du Service d'accès aux soins (SAS) et des organisations mises en place au niveau des territoires », écrit Olivier Véran dans une lettre adressée il y a quelques jours à Thomas Fatome,

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte